CQFR : Olajuwon réincarné, LeBron aime faire mal à Charlotte

CQFR : Olajuwon réincarné, LeBron aime faire mal à Charlotte

Voici ce qu'il fallait retenir des 11 matches de la nuit en NBA.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
- LeBron James face aux Hornets depuis le rachat de la franchise par Michael Jordan, c'est assez saisissant. Le "King" a l'air de vouloir mettre un point d'honneur à dominer Charlotte à chaque fois. C'est sa 24e victoire en 25 matches contre l'équipe de Caroline du Nord, avec 31 points au compteur pour l'occasion. - LeBron a gâché le retour de Nicolas Batum, on fire en première période avec 15 points, avant de stagner un peu après le repos. Cette demi-heure de jeu a quand même rappelé à quel point il était important pour les Hornets. - LeBron toujours. Le match du "King" a été bon, mais il a quand même réussi à placer sa spéciale - du moins depuis qu'il est trentenaire - : une erreur de placement en défense, mais des regards noirs autour de lui comme pour blâmer tous ses coéquipiers. On a tous ce pote agaçant qui fait semblant de s'arracher en défense et lâche souvent des : "Oh les gars ! Je peux pas défendre tout seul p***** !". - Les Knicks ont de plus en plus confiance en Frank Ntilikina pour boucler les matches. Le Français était encore là dans le money time contre le Jazz et bien en a pris à Jeff Hornacek. S'il n'a pas délivré la moindre passe décisive (7 points, 3 rebonds et 2 interceptions), le meneur rookie a été décisif d'une manière pas forcément traditionnelle. Après un contre de Derrick Favors, il a réussi à placer son corps devant Rodney Hood pour récupérer le ballon et permettre aux Knicks de conserver la possession. Quelques instants plus tard, Tim Hardaway a pu tuer le match à 3 points. - Situation inverse à Los Angeles, où Luke Walton ne fait plus jouer Lonzo Ball dans le crunch time. Avec un -18 de différentiel +/-, 1/9 au shoot, 0/6 à 3 points et 2 passes décisives en 28 minutes, le meneur rookie n'a pas fait grand chose non plus pour mériter d'être là. - Pour en revenir aux Knicks, Tim Hardaway passe de moins en moins pour une escroquerie avec son contrat en or massif signé l'été dernier. Outre le panier à 3 points décisif et 26 pions contre le Jazz cette nuit, le fils de qui vous savez tourne à 20 points, 7 rebonds et 3 passes ur les 5 derniers matches. - Les Spurs étaient la bête noire des Wolves. Il aura fallu une double absence de Kawhi Leonard et Tony Parker, et un anniversaire bien fêté par Karl-Anthony Towns pour mettre fin à une série de 12 défaites de suite contre la bande à Popovich. - Les Wolves sont d'ailleurs 3e à l'Ouest sans jouer un basket de folie et avec un Jimmy Butler clairement pas à 100% et frustré offensivement (6 points à 2/13). Avoir une marge de progression comme celle-là, c'est plutôt prometteur. - Face à la lourdeur de ce qu'a envoyé Joel Embiid (46 points, 15 rebonds, 7 passes et 7 contres) cette nuit au Staples Center, Kyle Kuzma, encore excellent cette nuit malgré la défaite (24 points, 7 rebonds) s'est dit qu'il fallait tenter d'anéantir le Process. Ce n'est pas passé loin et ça a fait marrer Jojo. - D'ailleurs, Joel Embiid cette nuit, c'était un peu ça. - Le Camerounais, en plus d'avoir accepté la réincarnation du Dream, a signé le premier match à plus de 40 points, 7 passes et 7 contre depuis 1982 et une autre légende du jeu : Julius Erving. - Nous, devant le Process après ce match contre les Lakers. Kris Dunn est arrivé à Chicago dans l'espoir de jouer et de prouver sa valeur après une saison rookie ratée. Pas pour souffrir et faire souffrir : 1/11 au shoot pour Dunn et aucune influence en attaque contre OKC. - Jerian Grant a lui vu le fantôme de Nikola Mirotic sur cette remise en jeu. - Eric Bledsoe a beau être le porte-bonheur des Bucks depuis son arrivée (4e victoire en 4 matches après le succès face à Detroit), Khris Middleton reste pour l'heure la meilleure deuxième gâchette de l'équipe derrière Giannis Antetokounmpo. C'est lui qui a relayé efficacement le Greek Freak au scoring pour la deuxième fois de la saison avec 27 points, sans perdre sa capacité à défendre intelligemment. - Dewayne Dedmon a profité de la fessée cul nul infligée par les Hawks aux Kings cette nuit pour confirmer sa bonne forme du moment. L'ancien pivot du Magic et des Spurs a réussi le meilleur match de sa carrière avec 20 points à 90%, 14 rebonds, 5 passes, 2 contres et 2 interceptions. - Kyle Lowry remonte gentiment en puissance, comme les Raptors en fait. Vainqueurs des Pelicans, les Canadiens se sont appuyés sur un Lowry en "presque triple-double" (22 points, 11 passes et 9 rebonds). De quoi revenir calmement à la 3e place à l'Est, sans que personne ou presque ne s'intéresse à leur cas. Pour vivre heureux, vivons cachés. - Rajon Rondo n'a rien perdu de sa vista. Malgré la défaite, le meneur de NOLA a distribué 8 passes en 14 minutes. Un bon ratio. A moyen terme, le retour de Rondo devrait libérer un peu Jrue Holiday.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest