CQFR : DeRozan met un 2e game winner au buzzer de suite, quel délire !

CQFR : DeRozan met un 2e game winner au buzzer de suite, quel délire !

Voici ce qu'il fallait retenir des 6 matches de la nuit en NBA. DeMar DeRozan a ébloui le monde avec un 2e game winner au buzzer en 24 heures.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Les résultats de la nuit en NBA

Pelicans @ Bucks : 113-136
Spurs @ Pistons : 116-117, après prolongation
Bulls @ Wizards : 120-119
Clippers @ Nets : 120-116
Nuggets @ Rockets : 124-111
Warriors @ Jazz : 123-116

Le bougre a remis ça ! DeMar DeRozan (28 pts) a rentré un deuxième game winner à 3 points au buzzer en 24 heures. Oui, rien que ça. C'est tout simplement la première fois dans l'histoire de la NBA que cela se produit.

Après son coup d'éclat face aux Pacers, le joueur des Chicago Bulls a frappé dans le corner contre les Wizards. DeRozan marche sur l'eau et les Bulls aussi, alors que Kyle Kuzma (29 pts, 12 rbds) pensait avoir donné la victoire aux siens, là aussi à 3 points, à 3.3 secondes de la fin. Sur un exploit personnel et un petit miracle, "DDR" a fait mouche pour offrir à Chicago une 7e victoire de suite, pour une série qu'ils n'avaient plus accomplie depuis 2014.

Les Wizards ont quasiment été devant pendant tout le match, notamment grâce à un Bradley Beal inspiré (27 points, 17 passes, record en carrière), mais ont craqué sur la fin.

"C'est incroyable de faire ça, surtout à l'extérieur deux fois de suite. Je ne sais pas si je suis en train de rêver ou si tout ça est réel", a expliqué DeMar DeRozan.

L'ancien joueur des Raptors et des Spurs ne rêve pas. Il joue de nouveau à un niveau All-Star et même de candidat au podium du MVP, en propulsant les Bulls en tête de la Conférence Est.

Brooklyn lâche le trône de l'Est

- Si les Bulls ont pris les commandes de l'Est, c'est parce que Brooklyn a fauté. Malgré un nouveau triple-double de James Harden (34 pts, 13 pds, 12 rbds) et 28 points de Kevin Durant, les Nets ont chuté à domicile contre des Clippers pourtant toujours sévèrement déplumés. En tête au démarrage du 4e quart-temps, les hommes de Steve Nash se sont complètement endormis et ont pris 40 points dans les dents sans parvenir à réagir.

Eric Bledsoe (27 pts) a signé son meilleur match au scoring de la saison, aidé par Reggie Jackson et Terence Mann, 19 points tous les deux.

KD et le reste du groupe avaient la mine des mauvais soirs et ont tous convenu que les Nets avaient eu ce qu'ils méritaient en ne respectant pas assez les Clippers.

Giannis démarre l'année en force

- Giannis Antetokounmpo est dans une forme olympique depuis sa sortie du protocole Covid et sa quête d'une troisième couronne de MVP gagne en crédibilité. Le "Greek Freak" a démarré l'année 2022 avec un triple-double (35 points, 16 rebonds, 10 passes en 32 minutes) et une performance dominante contre New Orleans, pour guider les Bucks vers une 6e victoire consécutive.

La confiance règne chez Giannis. La preuve.

Les 23 points à 9/11 de Jordan Nwora en sortie de banc ont été remarqués. Du côté des Pelicans, c'est comme si tout le monde s'était donné le mot pour inscrire 14 points et pas un de plus. Quatre joueurs de Willie Green (Temple, Jones, Graham et Hart) ont fini avec ce total, Jaxson Hayes apportant davantage (23 pts) en sortie de banc.

Saddiq Bey tue les Spurs en prolongation

- Après un début de saison décevant de sa part, Saddiq Bey (21 pts) se montre à nouveau à la hauteur des promesses affichées la saison dernière. L'ailier des Pistons a donné la victoire aux siens en prolongation contre San Antonio en rentrant un shoot à 3 points à 2 secondes de la fin. La présence de Jakob Poeltl et Keldon Johnson devant lui dans le corner n'a pas empêché le sophomore de faire mouche !

Avant ça, Hamidou Diallo (34 pts) avait fait le gros du boulot au scoring, pendant que Bryn Forbes (27 pts) maintenaient les Spurs en vie. Detroit restait sur 18 défaites en 19 matches...

Campazzo est magique, drama chez les Rockets

- Après avoir dû demander le report de leur match contre Golden State, les Nuggets ont repris les affaires courantes en allant s'imposer à Houston. Pas sûr que Denver y serait parvenu si Facundo Campazzo n'avait pas décidé de sortir l'un de ses meilleurs matches depuis son arrivée en NBA. L'Argentin a parfaitement épaulé Nikola Jokic (24 pts, 11 rbds) en claquant 22 points (record personnel dans la ligue), 12 passes, 5 interceptions et 2 contres.

"Facu" a réussi l'action la plus spectaculaire de la nuit en enrhumant Kevin Porter Jr, puis en lâchant une passe dans le dos fabuleuse pour Aaron Gordon.

A noter qu'il y a eu du drama côté Rockets pendant la pause. Kevin Porter Jr a quitté la salle précipitamment après une altercation avec John Lucas, l'assistant de Stephen Silas. Christian Wood, lui, a refusé d'entrer en jeu en deuxième mi-temps pour les mêmes raisons. Ambiance...

Les Warriors imposent leur loi au Jazz

- Les Warriors sont sortis vainqueurs du choc de la nuit sur le parquet du Jazz. Golden State a été à nouveau convaincant contre un rival de l'Ouest, à l'exception d'un énorme trou d'air dans le 3e quart-temps, corrigé par la suite grâce à Stephen Curry (28 pts), Andrew Wiggins (25 pts), Otto Porter Jr (20 pts, 8 pds, 7 rbds) et Andre Iguodala (12 pts), auteur du panier à 3 points qui a plié le match dans le money time.

Au sortir de son meilleur match de la saison au scoring, Donovan Mitchell est passé à côté en shootant à 4/19. Rudy Gobert a lui poursuivi son chantier avec un 33e double-double en 35 matches (20 points, 19 rebonds).

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest