CQFR : LeBron ne plaisante plus, Anthony Edwards en fusion

CQFR : LeBron ne plaisante plus, Anthony Edwards en fusion

Voici ce qu'il fallait retenir des 6 matches de la nuit en NBA.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Le résultats de la nuit en NBA

Jazz @ Wizards : 122-131
Thunder @ Hawks : 93-116
Magic @ Knicks : 93-94
Wolves @ Suns : 123-119
Pelicans @ Blazers : 93-101
Hornets @ Lakers : 105-116

Anthony Edwards pète le feu !

Depuis que l'on a déclaré que LaMelo Ball avait tué la course au titre de Rookie de l'année, Anthony Edwards fait absolument tout pour nous faire mentir. Le n°1 de la Draft est extrêmement bon en ce moment (30 pts de moyenne sur ses 5 derniers matches), mais il a carrément été monstrueux cette nuit face à Phoenix. "Ant-Man" a fait exploser Phoenix avec 42 points et 7 rebonds à 15/31 et a formé un tandem létal avec Karl-Anthony Towns (42 pts).

L'état de grâce des deux coéquipiers, capables pour la première fois de combiner aussi fort face à une bonne équipe, a fait ressembler Minnesota à une vraie bonne équipe de basket, indigne de la dernière place de la ligue qu'elle occupe actuellement.

Peut-être n'était-ce qu'une parenthèse enchantée, mais elle aura le mérite de donner un peu d'espoir aux fans les plus désespérés de toute la NBA.

- Une preuve que cette perf d'Anthony Edwards n'est pas anodine ? A 19 ans et 225 jours, l'arrière des Wolves est devenu le 3e plus jeune joueur de l'histoire de la NBA à inscrire 40 points dans un match. Les deux premiers : LeBron James (19 ans et 88 jours) et Kevin Durant, 19 ans et 200 jours.

Du dunk, du trashtalk et surtout la gagne : Comment Anthony Edwards a forcé le respect

LeBron a activé le beast mode

- On s'inquiétait pour les Lakers après les premières difficultés apparues en l'absence d'Anthony Davis. Même LeBron James ne semblait pas forcément complètement capable d'activer le beast mode. Douter du King n'est jamais une bonne idée. LeBron a enclenché la seconde depuis le All-Star Break. Après deux triple-doubles en back to back, le quadruple MVP s'est occupé du cas des Hornets, avec 37 points, 8 rebonds et 6 passes pour faire repasser les Lakers au deuxième rang de la Conférence Ouest, tout près d'une équipe du Jazz nettement moins fringante.

Le Jazz fait moins rêver, sauf... Joe Ingles

- Les Wizards ont trouvé le moyen d'aller taper la meilleure équipe de la ligue, Utah, après avoir enchaîné les défaites. Lorsque Russell Westbrook (35 pts, 15 rbds, 13 pds) et Bradley Beal (43 pts à 16/24) mettent autant le feu en attaque, il est difficile de trouver une réponse adaptée. Malgré les 42 points de Donovan Mitchell et le petit double-double de Rudy Gobert (10 pts, 13 rbds, 2 ctres), le Jazz a commis une faute dans un parcours de moins en moins serein.

- Le Jazz perdu, certes, mais ça ne doit pas nous faire perdre les bonnes vieilles traditions. Lorsque Joe Ingles réussit un gros match (34 points à 8/10 à 3 points), il est de coutume d'écouter "Land Down Under" de Men at Work pour célébrer la gloire de l'Australien. Surtout que ça n'arrive plus si souvent. Profitons donc de l'occasion.

Ntilikina titulaire, les Knicks tapent Orlando

- Frank Ntilikina était titulaire avec les Knicks contre Orlando et son équipe l'a emporté. Une corrélation qui nous fait plaisir, surtout que les choses se sont mieux passées pour le Français que lors de sa dernière titularisation, où il avait pris 2 fautes en 7 minutes et n'était plus sorti du banc. Avec 13 points (4/9), 2 rebonds, 1 passe, 1 interception et 1 contre, le "French Prince" a été un peu plus à son avantage.

Evidemment, le triple-double (18 pts, 17 pds, 10 rbds) de Julius Randle, hallucinant à la passe, a énormément pesé. Le match a néanmoins été serré jusqu'au bout et il a fallu une interception de Reggie Bullock sur une passe d'Evan Fournier (23 pts), pour empêcher Orlando de scorer sur sa dernière possession.

- Un fan du Magic en thérapie de screaming paint après l'interception de Reggie Bullock sur Evan Fournier.

La magie McMillan continue, Portland verrouille NOLA

- Affronter New Orleans réussit bien à Portland. Les Blazers ont à nouveau dominé les Pelicans cette nuit, en proposant ce qui ressemble fort à leur meilleure copie défensive de la saison. Aucun adversaire de Damian Lillard (36 pts) et ses camarades n'avait marqué aussi peu de points que NOLA cette nuit. Zion Williamson (26 pts) a fait de son mieux, mais ça n'a pas permis aux Pels d'éviter une 7e défaite en 10 matches. Les playoffs sont à 5 victoires des hommes de Stan Van Gundy, qui aura du mal à retrouver la post-saison pour son comeback en NBA.

- La magie McMillan continue pour Atlanta. Certes, le calendrier est plutôt favorable, mais les Hawks sont désormais 5e de la Conférence Est grâce à une 7e victoire de suite et un bilan immaculé pour l'ancien coach de Seattle, Portland et Indiana. C'est cette fois OKC qui a fait les frais de la confiance retrouvée de la bande à Trae Young (23 pts, 9 pds), pas du tout inquiétée cette nuit.

Bogdan Bogdanovic monte d'ailleurs gentiment en puissance avec 23 points en sortie de banc.

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest