Quatre équipes qui devraient songer à Danilo Gallinari

Quatre équipes qui devraient songer à Danilo Gallinari

Danilo Gallinari va tester le marché. Voici quels seront ses possibles courtisans cet été, après six saisons passées chez les Denver Nuggets.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Sans grande surprise, Danilo Gallinari a fait savoir qu'il allait tester le marché. L'ailier des Denver Nuggets a 28 ans et est donc à un virage important de sa carrière. En se positionnant comme unrestricted free agent, l'Italien renonce à 16.1 milions de dollars, mais se laisse l'opportunité de rejoindre une franchise plus ambitieuse à court terme. Les aspirants au titre se concentreront peut-être d'abord sur Blake Griffin, Gordon Hayward et Paul Millsap, tous les trois All-Stars. Mais Danilo Gallinari a souvent montré depuis son arrivée en NBA qu'il n'était pas si loin de ce niveau. Sans quelques blessures fâcheuses et au sein d'une équipe un poil plus compétitive, l'ancien joueur des Knicks aurait peut-être eu droit à un autre statut. On a sélectionné quatre équipes qui devraient, selon nous et les premières indications du marché, tenter de faire signer "Gallo".

Les Clippers, pour combler un manque

On a presque l'impression que les Clippers cherchent un poste 3 depuis leur création... Gallinari n'est peut-être pas aussi coté que Hayward et Millsap, mais il serait une énorme plus-value pour LA, désespérément en quête d'un ailier capable de scorer et de tenir sa place dans des matches de haut niveau. Doc Rivers tente de nouvelles choses chaque année dans ce secteur sans parvenir à faire mouche, particulièrement en playoffs. "Gallo", c'est 18.2 points de moyenne sur la saison écoulée, un shoot extérieur, un bon QI basket et une capacité à se décaler au poste 4 si besoin. Que demande le peuple ? Un Carmelo Anthony en fin de carrière ou un joueur qui a encore de l'essence dans le moteur ?

Les Mavs, pour les docs

Harrison Barnes a fait une bonne première saison dans le Texas, mais l'ancien Warrior n'a pas suffi. Les Mavs n'ont pas fait les playoffs et il ne reste qu'un ou deux ans à Dirk Nowitzki dans les jambes. La panoplie que propose Danilo Gallinari semble adaptée à la situation, que ce soit au poste 3 ou au poste 4. Rick Carlisle a besoin de scoring et de polyvalence pour permettre à son groupe de lutter efficacement avec les écuries de l'Ouest. Un avantage certain pour l'Italien : Dallas possède l'un des meilleurs staffs médicaux de toute la ligue. Lui qui a si souvent été sujet à des blessures problématiques trouverait des interlocuteurs rassurants et efficaces pour gérer d'éventuels problèmes.

Le Jazz, pour remplacer le chouchou

Gordon Hayward n'est pas encore parti. L'amour que lui témoigne toute la communauté de Salt Lake City et les progrès fantastiques réalisés par le Jazz ces dernières années sont un argument solide pour le voir prolonger. En attendant, tout le monde connaît le lien qui l'unit à Brad Stevens et rejoindre le finaliste de la Conférence Est dans un tableau bien plus ouvert que dans l'impitoyable Far West est forcément alléchant. Dans un registre pas si éloigné, Danilo Gallinari serait un remplaçant satisfaisant pour Utah. Le public serait évidemment difficile à conquérir, mais l'Italien a les qualités pour avoir un rendement pas si éloigné de celui de Gordon Hayward.

Les Nets, pour l'argent

Les Nets vont évidemment proposer le pactole à n'importe quel free agent susceptible de les rendre un peu moins dramatiques sur le papier. A Brooklyn, Danilo Gallinari pourrait devenir, pour la première fois de sa carrière, le centre d'attention d'une équipe, surtout si Brook Lopez est inclus dans un trade avant la reprise. Financièrement et pour son rendement personnel, un retour à New York ferait sens. Pour la compétitivité en revanche, on repassera...    
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest