Daryl Morey : « Nous sommes dans une meilleure position sans Parsons »

Daryl Morey, le GM des Houston Rockets, est revenu sur le départ de Chandler Parsons. Il explique pourquoi la franchise n'a pas conservé le jeune joueur prometteur.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Daryl Morey : « Nous sommes dans une meilleure position sans Parsons »
Les Houston Rockets voulaient LeBron James. Ou Carmelo Anthony. Ou même Chris Bosh. Ils n’ont eu aucun des trois. Ils ont même perdu Chandler Parsons, le troisième meilleur joueur de la franchise et l’homme à tout faire de Kevin McHale sur le terrain. Les Dallas Mavericks ont offert 46 millions de dollars sur trois ans au jeune ailier de 25 ans. Les Rockets disposaient alors de trois jours pour s’aligner sur cette offre. Quand Bosh a prolongé son bail à Miami, on pouvait penser que Daryl Morey, le GM, prendrait la décision de conserver Parsons. Du tout. Houston a mis la main sur Trevor Ariza pour 32 millions sur quatre ans, soit un salaire annuel presque deux fois moins important que celui que percevra Parsons à Dallas. Les dirigeants voulaient une troisième star pour épauler James Harden et Dwight Howard. Chandler Parsons est un joueur solide, apprécié à Houston. Mais la franchise ne voyait pas en lui un joueur d’impact de la classe d’un Carmelo Anthony ou d’un Chris Bosh. Il était donc hors de question pour Daryl Morey de payer son jeune ailier de la sorte.
« L’histoire de la ligue démontre qu’il faut – à quelques exceptions près – trois joueurs d’exception pour remporter un titre. Trois stars avec des bons joueurs de complément autour », explique Daryl Morey.   « Une fois que Chris Bosh a refusé notre offre, nous nous sommes retrouvés dans une position délicate. Il nous fallait décider si nous avions une meilleure chance de remporter le titre en s’alignant ou non sur l’offre faite à Parsons. C’est une question assez simple : Harden, Howard et Parsons forment-ils un trio capable de gagner le titre ? Je pense que oui. Je pense que Chandler est un très bon joueur qui va encore progresser. Mais avons-nous encore plus de chances avec Howard, Harden et une vraie flexibilité financière ? Selon nous, il n’y avait pas matière à débat. Nous sommes dans une meilleure position en ne nous alignant pas. »
Daryl Morey reconnait que les Houston Rockets se seraient alignés sur l’offre faite à Chandler Parsons si Chris Bosh avait rejoint le Texas. Parsons était donc vu comme un joueur de complètement. Un joueur idéal pour épauler les trois stars. En ne s’alignant pas, les Rockets disposent effectivement d’une marge de manœuvre intéressante. La franchise va continuer sa quête d’un troisième All-Star en conservant l’espace sous le Cap pour attirer un gros poisson.
Afficher les commentaires (34)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest