Derrick Rose : « Ma dernière rééducation ? Un enfer »

De retour depuis quatre matches, Derrick Rose est revenu sur sa dernière rééducation. Un nouveau passage à l'infirmerie moins long mais tout aussi difficile que les deux précédents pour le meneur des Bulls.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Derrick Rose : « Ma dernière rééducation ? Un enfer »
Aligné cette nuit 23 minutes avant d’être mis au repos par Tom Thibodeau en fin de rencontre, Derrick Rose retrouve peu à peu ses sensations et ses jambes, quatre matches après son retour de blessure. Auteur de 13 points et 7 passes, cette nuit face aux Nets, le meneur des Bulls confirme sa montée en régime à l’approche des playoffs. Un véritable soulagement pour le joueur, opéré du genou pour la troisième fois en trois ans en février dernier avant de connaître six longues semaines de rééducation.
« Un enfer. Ça a été un enfer parce qu’il faut reprendre une nouvelle rééducation », a-t-il expliqué hier à ESPN avant le match face à Brooklyn. « Vous devez vous réveiller à 7h30 du matin tous les jours, arriver deux heures en avance à l’entraînement et vous rendre à la salle avant tout le monde. Quand vous jouez à l’extérieur, vous vous entraînez deux à trois fois par jour. Tous les jours. Arrivé au match, c’est comme si c’était plus facile. C’est certain. »
Assurés de bénéficier de l’avantage du terrain au premier tour des playoffs, Derrick Rose et les Bulls ont désormais l'esprit tourné vers la campagne de postseason. Un défi que l’ancien MVP a hâte de relever, trois ans après sa dernière apparition en playoffs et sa première blessure au genou intervenue lors du Game 1 contre Philadelphie.
« Ça va être fun. Mais en même temps, je suis tout simplement heureux de pouvoir jouer. Je suis heureux de pouvoir être sur le parquet. C’est ma vie. J’ai tellement donné pour ce sport… Je suis heureux non seulement pour moi mais aussi pour famille et pour mes amis. Je leur dois beaucoup. »
Et alors que certains ont comparé sa trajectoire à celles de Grant Hill ou de Penny Hardaway, qui ont vu leur carrière plombées par les blessures, Derrick Rose entend désormais prouver à ceux qui ont douté de lui qu’il est à toujours prêt à jouer un rôle majeur pour les Bulls.
« Pour ma part, je n’ai rien entendu de tel. Mais quand je pense à mes blessures où à celles qu’ils ont pu avoir, je comprends qu’on puisse nous comparer. Mais mon job c’est de me concentrer sur moi-même et de préparer mon corps pour tous les matches. Je pense que j’ai encore de la réserve et je crois être assez intelligent pour jouer sans me mettre dans le rouge. C’est un honneur de faire partie de ce groupe et je pense que j’en ai encore dans le réservoir. »

Les highlights de Derrick Rose face à Brooklyn (13 pts)

[youtube hd="0"]https://www.youtube.com/watch?v=ujWOfg08iUo[/youtube]
Afficher les commentaires (11)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest