Dwyane Wade veut prouver qu’il n’est pas fini

D-Wade veut revenir au top de sa forme et faire taire les critiques.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Dwyane Wade veut prouver qu’il n’est pas fini
Après une année en dents de scie mais tout de même conclue par un deuxième titre de champion, Dwyane Wade a décidé de mettre toutes les chances de son côté pour attaquer la prochaine saison dans les meilleures dispositions physiques possibles. Opéré début juillet du genou gauche qui l’a tant perturbé, le MVP 2006, a déclaré au Palm Beach Post qu’il pense toujours être un joueur dominant et qu'il le prouvera.
« Vous voulez toujours faire taire les détracteurs. J’ai construit quelque chose en tant que joueur dans cette ligue pendant neuf ans, je veux toujours être à la hauteur de mes attentes en étant l’un des meilleurs joueurs lors des matchs. Bien sûr que j’ai eu des hauts et des bas l’an dernier. Mais à chaque fois que quelqu’un a pensé que c’était fini pour moi, je suis revenu et je lui ai prouvé qu’il avait tort.»
Pour cela, il devra avoir retrouvé l’intégralité de ses capacités physiques. Raison pour laquelle il compte bien optimiser sa préparation d’avant saison. Moins aérien et sans doute moins influent que lors de l’année du titre 2006, le trentenaire estime que même s'il a du cette année s'effacer pour céder les clés du jeu à LeBron James, il est encore tout à fait capable d'être performant.
« Ce n’est pas parce que j’ai été en retrait que cela veut dire que je suis fini. Quand je suis en bonne santé, je peux marquer facilement 20 points par matchs. » « En discutant avec mes médecins, mes entraîneurs et mes thérapeutes, j’ai compris où j’en étais dans ma carrière après une troisième intervention au genou. Si je veux jouer encore un long moment, je dois être intelligent et patient. Je ne dois pas précipiter les choses [...] Ce n’est plus comme quand j’étais plus jeune. Quand je voyais mon équipe en difficulté et que j’étais blessé, je me donnais quand même à fond. C’est une nouvelle ère pour Miami. »
Une nouvelle ère qui va s'appuyer sur des joueurs aguerris. L’arrivée de Ray Allen, 35 ans, pourrait soulager le rôle de Wade cette saison après un exercice 2012-2013 éprouvant pour son corps, notamment en playoffs. L’arrière du Heat est d’ailleurs enchanté de voir débarquer l’ancien Celtic qui apportera toute son expérience et son adresse pour aider Miami à conserver son titre.
« J’ai été ravi par cette signature. Il va beaucoup nous aider. »
 
Afficher les commentaires (41)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest