Egoïsme, incompatibilité et réunions inutiles : Hayward raconte le fail des Celtics 2019

Sur le papier, Boston avait une équipe pour tout casser en 2019. Gordon Hayward raconte pourquoi tout est parti en vrille.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Egoïsme, incompatibilité et réunions inutiles : Hayward raconte le fail des Celtics 2019

Gordon Hayward était l'invité de Paul George dans son podcast ce weekend et l'ailier des Charlotte Hornets a été sans langue de bois au moment d'évoquer ce qui n'avait pas fonctionné en 2019 à Boston, alors que les Celtics avaient une équipe assez folle sur le papier, avec Kyrie Irving, Jayson Tatum, Jaylen Brown et lui-même, entre autres.

"Il y avait trop d'objectifs individuels et celui de remporter le titre n'était pas le principal. Je ne blâme personne parce que c'est la nature humaine. Moi je revenais en ayant été All-Star lors de la dernière saison où j'avais joué, donc je voulais prouver que j'étais toujours un All-Star. Kyrie était aussi blessé l'année précédente et avait manqué les playoffs. Il voulait prouver que c'était toujours son équipe.

Puis il y avait Jayson, Jaylen et Terry, qui étaient tous titulaires et avaient réussi à aller en finale de Conférence ensemble. Ils voulaient tous montrer qu'ils étaient déjà là, que c'étaient des All-Stars. Puis il y avait Marcus Smart, qui voulait prouver qu'il devrait être titulaire et mener le jeu de l'équipe. On avait genre 8 joueurs dont le record en carrière était d'au moins 40 points et tous quasiment dans leur prime. Ce n'est pas comme si on était vieux.

L'autre problème, d'après moi, c'est qu'on était trop nombreux à jouer exactement au même poste. On avait tous besoin de la balle, on était tous bons avec la balle en main. Kyrie n'est pas nécessairement un shooteur en spot-up. Moi non plus. Jayson non plus. On aimait tous avoir la balle et faire notre truc, mais il n'y a qu'un seul ballon et c'est dur de faire fonctionner ça. C'était notre plus gros problème. On essayait tous de prouver des choses sur le plan individuel et on a jamais réussi à ce qu'il y a une osmose d'équipe. Malgré toutes ces difficultés, on a quand même atteint le 2e tour.

Les discussions pour se dire les choses ? On en a eu au moins 8 ! Et on a eu quelque chose comme cinq réunions entre joueurs. Les bonnes choses ont été dites, mais c'est entré par une oreille et ressorti par l'autre. OK, ça avait l'air cool et on savait qu'il fallait que les gens se sacrifient, mais tout le monde se disait que ce n'était pas à lui de le faire. Tout le monde pensait comme ça. Je pourrais vous raconter des histoires là-dessus toute la journée, mais je n'en ai pas le droit".

Peu après, le Covid est arrivé et ce groupe a été démantelé, Kyrie Irving filant à Brooklyn, pendant que Gordon Hayward et Terry Rozier partaient à Charlotte, laissant les rênes de l'équipe au duo Jayson Tatum-Jaylen Brown. Les Celtics ont, pour rappel, atteint les Finales NBA en 2022, s'inclinant contre Golden State.

Nos prédictions (plus ou moins folles) pour 2024

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest