Fiction : Si le 1er tour des playoffs avait lieu aujourd’hui

On a sorti la boule de cristal pour décrypter les playoffs 2017 s'ils démarraient dès aujourd'hui. Ceci n'est que pure fiction, mais allez savoir...

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Fiction : Si le 1er tour des playoffs avait lieu aujourd’hui
Toutes les équipes n'ont pas le même nombre de matches à jouer à ce stade de la saison, mais toutes sont entrées dans le dernier tiers et abordent le sprint final. Les positions sont loin d'être complètement figées, même si on a déjà une bonne idée des franchises qui participeront à la post-saison. Tentons, pour le fun, un petit tableau prospectif du 1er tour des playoffs s'il devait avoir lieu aujourd'hui, en tenant compte des blessures et de la forme des uns et des autres.

Conférence Est

Cleveland Cavaliers (1e) - Detroit Pistons (8e)

Les Cavs ont beau être moins fringants qu'au début de la saison, toujours privés de JR Smith et potentiellement de Kevin Love pour quelques jours, ils gardent une belle marge de manœuvre contre des équipes comme Detroit. Les Pistons ont bien quelques atouts, mais sur une série de playoffs, LeBron James, Kyrie Irving et une défense collective un peu sérieuse devraient suffire à écarter la troupe de Van Gundy. Histoire de ne pas revivre le sweep de l'an dernier et de se dire qu'il y a du progrès, Detroit devrait pouvoir arracher un match à domicile. Résultat : 4-1 pour Cleveland.

Boston Celtics (2e) - Chicago Bulls (7e)

Sur le papier, le rapport de force paraît nettement en faveur des Celtics, mais les Bulls ont ce qu'il faut en termes d'expérience pour embêter Boston. Ce n'est jamais simple de se coltiner Jimmy Butler et Dwyane Wade, surtout dans des rencontres à enjeu. A priori, l'expérience collective acquise lors des deux dernières saisons et le niveau atteint actuel d'Isaiah Thomas doivent permettre aux Celtics de s'en sortir, surtout si Jae Crowder remporte son duel avec Butler. L'absence d'Avery Bradley, qui n'a pas joué depuis le mois de janvier, facilite l'éclosion de Marcus Smart, dont l'intensité est taillée pour la post-saison. Résultat : 4-2 pour Boston

Washington Wizards (3e) - Indiana Pacers (6e)

Les Pacers étaient en super forme mais restent sur trois défaites de suite. Washington continue d'être sur une formidable dynamique et ne craindraient pas grande monde à part les Cavs si le 1er tour avait lieu aujourd'hui. On voit mal Indiana trouver un remède aux problèmes posés par le duo John Wall-Bradley Beal et la production actuelle de Paul George n'est pas suffisante. Résultat : 4-1 pour Washington.

Toronto Raptors (4e) - Atlanta Hawks (5e)

En début de saison (et peut-être dans un mois), l'issue n'aurait fait aucun doute. Mais à l'heure actuelle, Toronto est en plein doute et ça commence même à jaser chez les joueurs, frustrés de voir toujours les mêmes joueurs avec la balle en fin de match pour les uns (DeMarre Carroll par rapport au duo Lowry-DeRozan) et interloqués par le coaching de Dwane Casey pour les autres (Kyle Lowry). L'irrégularité des Raptors et l'expérience des Hawks malgré une saison en dents de scie pourrait très bien donner lieu à une série en 7 matches avec un game 7 bouillant à l'Air Canada Center. Auquel cas on suppose que Toronto trouvera les ressources suffisantes pour prendre le dessus. Résultat : 4-3 pour Toronto.

Conférence Ouest

Golden State Warriors (1e) - Denver Nuggets (8e)

A part Zaza Pachulia, aucun membre important de la rotation ne fait vraiment défaut à Golden State aujourd'hui. On peut même se dire que JaVale McGee chercherait à se mettre encore plus en valeur contre son ancienne équipe en débutant chacun des matches de la série. Aucun suspense possible, ni même réelle chance de remporter ne serait-ce qu'une rencontre pour les Nuggets, inexpérimentés et limités face à la machine programmée pour remporter le titre. Résultat : 4-0 pour Golden State.

San Antonio Spurs (2e) - Oklahoma City Thunder (7e)

Sans Pau Gasol, les Spurs sont évidemment moins menaçants à l'intérieur, mais si le 1er tour avait lieu aujourd'hui, OKC ne pourrait pas compter sur son 6e homme Enes Kanter... On voit bien Russell Westbrook claquer des triple-doubles en pagaille mais se heurter aux limites de sa propre équipe et à la maîtrise de Texans forcément revanchards après la série perdue l'an dernier. Le Thunder n'a pas grand chose à opposer à Kawhi Leonard, juggernaut des deux côtés du terrain et prêt à prouver qu'il peut redevenir un monstre en playoffs comme lors de la dernière campagne victorieuse en 2014. Pour la forme et pour ne pas faire injure au niveau de Westbrook et au talent de Billy Donovan, on va considérer qu'OKC peut prendre un match. Résultat : 4-1 pour San Antonio.

Houston Rockets (3e) - Memphis Grizzlies (6e)

Voilà l'une des séries du 1er tour qu'on aurait le plus envie de suivre tant les styles des deux équipes sont opposés. Les deux équipes pètent le feu (4 victoires de suite pour Houston, 7 en 10 matches pour Memphis) et même si les Rockets font une meilleure saison régulière, les Grizzlies et leur grit and grind ont les armes pour les freiner, voire plus. Si peu de meneurs ont réussi à limiter James Harden cette saison, Mike Conley fait partie de ceux qui en sont clairement capables. A l'intérieur, Houston n'aurait que l'inexpérimenté (mais doué) Clint Capela à opposer à Marc Gasol et c'est sur l'apport des  contributeurs extérieurs (Eric Gordon et Ryan Anderson) que la série pourrait se jouer. On imagine les Rockets passer en 6 ou 7 matches, ne serait-ce que pour valider l'excellent travail de Mike D'Antoni et ne pas gâcher 6 mois de frénésie auprès des fans. Résultat : 4-3 pour Houston.

Utah Jazz (4e) - Los Angeles Clippers (5e)

Si la série se jouait aujourd'hui, les Clippers devraient se passer de Chris Paul. Même si Blake Griffin revient à son meilleur niveau et que DeAndre Jordan est un All-Star désormais, l'absence de "CP3" paraît rédhibitoire contre une team aussi solide que le Jazz. Utah n'a pas le même vécu, mais George Hill ou Joe Johnson ont suffisamment de kilomètres au compteur pour driver Gordon Hayward, Rudy Gobert et consorts. En l'état actuel des choses, le Jazz aurait l'avantage du terrain, ce qui n'est jamais anecdotique. Que les Clippers se rassurent, avec Chris Paul, on ne leur aurait pas prédit une sortie de route aussi précoce. Et comme il est censé revenir avant le début de la post-saison... Résultat : 4-2 pour le Jazz.
A la fin du 1er tour, il y a toujours un nombre d'impondérables conséquent qui empêchent d'avoir une vraie visibilité. On va donc s'en tenir à un pronostic plus simple et plus pour la forme qu'autre chose, même si une logique du moment s'impose quand même.

Demi-finales de conf'

Est

Cleveland Cavaliers (1e) - Toronto Raptors (4e) Ce n'est toujours pas cette année que les Raptors auront la recette pour contrer les Cavs. Le syndrome Indiana 2011-2014 face à LeBron. Résultat : 4-1 Boston Celtics (2e) - Washington Wizards (3e) Scott Brooks a de l'expérience et davantage de joueurs qui ont déjà disputé des gros matches de playoffs. Surprise à prévoir. Résultat :  2-4

Ouest

Golden State Warriors (1e) - Utah Jazz (4e) Un baptême du feu compliqué pour le Jazz. Une promenade de santé pour Golden State. Résultat : 4-0 San Antonio Spurs (2e) - Houston Rockets (3e) James Harden commencer à fatiguer et les Spurs seront en mode rouleau compresseur. Résultat : 4-1

Finales de conf'

Cleveland Cavaliers - Washington Wizards Fin d'un joli parcours pour les Wizards. Route vers le 3e volet de la saga contre les Warriors pour les Cavs. Résultat : 4-1 Golden State Warriors - San Antonio Spurs Affronter les Spurs à ce stade ne peut pas être une partie de plaisir, même pour les Warriors et leur armada. Résultat : 4-2

Finales NBA

Golden State Warriors - Cleveland Cavaliers Les choses seront peut-être différentes d'ici là, mais Golden State est aujourd'hui plus impressionnant que Cleveland. Résultat : 4-2  
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest