Le Heat remporte la bataille du game 2

Le match hyper solide de LeBron James (35 points, 10 rebonds) a permis à Miami d'égaliser à 1-1 sur le parquet de San Antonio après une partie très serrée.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Récap
Le Heat remporte la bataille du game 2

San Antonio Spurs 96-98 Miami Heat

Pas de climatisation défaillante, mais une partie toujours aussi acharnée. Le game 2 des Finales NBA a vu Miami s'imposer à San Antonio après des chassés-croisés incessants au tableau d'affichage pour imiter le schéma de l'an passé. Perclu de crampes jeudi, LeBron James n'a connu aucun problème de santé pour aller inscrire 35 points et prendre 10 rebonds sur le parquet de l'AT&T Center. Malgré un Tony Parker très solide (21 points, 7 passes), les Spurs ont gâché pas mal d'opportunités de faire le trou, se heurtant à une défense floridienne redoutable.

LeBron, la revanche

C'était de bonne guerre, tous les LeBron haters et les fans de San Antonio s'étaient ligués en milieu de semaine pour se moquer de "l'incident des crampes". La star du Heat ne mentait pas en affirmant être en pleine possession de ses moyens ou presque pour ce game 2. Malgré un début un peu timide (3 turnovers dans les premières minutes), James a marché sur la défense des Spurs avec l'autorité des plus grands pour marquer le coup. Trop puissant en un contre un, trop adroit à mi et longue-distance, le #6 a également eu la lucidité de servir Chris Bosh dans le corner pour une "signature play" qui a quasiment scellé le sort de ce match dans le money time. Avec 35 points et 10 rebonds à 14/22 dont un très propre 3/3 à 3 points, on peut affirmer sans craindre un scandale que le "Chosen One" a survolé ce match.

Un sentiment de gâchis pour les Spurs

On a souvent eu l'impression dans ce match que le collectif des Spurs prendrait le dessus sur le jeu en isolation et les exploits individuels du Heat. Mais à chaque fois ou presque que les Texans ont eu l'opportunité de creuser l'écart, des choix personnels discutables ou une certaine maladresse ont relancé des Floridiens très accrocheurs. Exemple-type, ces 4 lancers francs consécutifs manqués par San Antonio à 6 minutes de la fin du match par Tony Parker et Tim Duncan qui auraient pu donner 6 points d'avance à leur équipe. Rien d'insurmontable pour Miami, mais de quoi gérer un peu plus sereinement pour les hommes de Gregg Popovich. Sans déployer autant de trésors d'ingéniosité pour animer le jeu, les doubles champions en titre ont fait ce qu'il fallait pour contrecarrer les plans de leurs challengers. Trop souvent sous-esitmée, la défense mise en place par Erik Spoelstra a énormément gêné les Spurs, notamment sur attaques placées. En dehors de quelques problèmes de rotations, le Heat a réussi un match quasi parfait en défense.

TP devant MJ, Timmy égale Magic

Côté texan, on retiendra quand même que deux joueurs ont un peu plus laissé leur empreinte dans le livre des records de la NBA. Sur la 4e de ses 7 passes décisives du soir, Tony Parker a devancé Michael Jordan au nombre d'assists en playoffs en carrière (1022 puis 1025). Le Français est devenu le 8e meilleur passeur de tous les temps en post-saison. Peu après, Tim Duncan a égalé Magic Johnson pour devenir co-détenteur du record de doubles-doubles en playoffs avec 157. Les 18 points et 15 rebonds du "Big Fundamentals" n'ont pas suffi pour permettre à son équipe de l'emporter. Parker, auteur lui de 21 points, a contraint LeBron James à s'occuper de son cas en fin de match après un panier à 3 points magnifique pour donner un point d'avance à San Antonio. TP n'avait fait qu'imiter son capitaine chez les Bleus Boris Diaw, lui aussi en réussite dans le corner pour maintenir les Spurs hors de l'eau. "Babac" a encore tenté d'influer sur tous les secteurs du jeu avec 7 points, 10 rebonds et 5 passes.

Chris Bosh, clutch dans l'ADN ?

Paul Pierce a suffisamment clamé que le sang froid dans le money time ne s'achetait pas au supermarché pour qu'on se penche sur le cas de Chris Bosh en la matière. On dirait bien depuis un an ou deux que l'ancien franchise player de Toronto s'est inventé un double maléfique capable d'assassiner n'importe quelle équipe à 3 points quand l'envie lui prend. Grâce à une passe très habile de LeBron James et un peu de persévérance (il avait manqué sa tentative sur le même type de système quelques secondes plus tôt), l'intérieur All-Star a encore fait mouche from downtown pour mettre la tête sous l'eau d'un adversaire, en l'occurrence les Spurs. Le reste de sa production offensive est du reste très correct avec 18 points (6/11).

Highlights du Game 2

[youtube hd="0"]https://www.youtube.com/watch?v=UshBt83XVH0[/youtube]

Duncan, 37 ans et toutes ses dents

[youtube hd="0"]https://www.youtube.com/watch?v=5uOwI-D2S-Q[/youtube]

Chalmers en mode crapule

[youtube hd="0"]https://www.youtube.com/watch?v=zOjVvPNfyg0[/youtube]

Boxscore

MIAMI HEAT (54-28)
FIELD GOALSREBOUNDS
POS MIN FGM-A 3PM-A FTM-A +/- OFF DEF TOT AST PF ST TO BS BA PTS
L. James F 37:36 14-22 3-3 4-5 +11 2 8 10 3 3 2 4 0 0 35
R. Lewis F 25:34 5-9 3-7 1-2 +8 0 1 1 1 3 0 0 1 0 14
C. Bosh C 36:12 6-11 1-2 5-6 -11 1 2 3 2 2 1 0 1 0 18
D. Wade G 33:57 5-9 0-0 4-4 -8 0 7 7 4 1 1 5 0 0 14
M. Chalmers G 31:13 2-4 0-1 1-2 +5 0 3 3 4 3 0 1 0 0 5
C. Andersen 24:08 1-4 0-0 1-2 -1 0 9 9 0 3 0 2 0 1 3
R. Allen 33:07 4-7 1-3 0-0 +9 2 1 3 1 1 2 0 1 0 9
N. Cole 10:38 0-2 0-1 0-0 -3 0 2 2 1 2 0 1 0 0 0
J. Jones 06:49 0-2 0-2 0-0 +3 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0
U. Haslem 00:46 0-0 0-0 0-0 -3 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0
S. Battier DNP - COACH'S DECISION
T. Douglas DNP - COACH'S DECISION
G. Oden DNP - COACH'S DECISION
Total 240 37-70 8-19 16-21 5 33 38 16 20 6 13 3 1 98
52.9% 42.1% 76.2% TEAM REBS: 11 TOTAL TO: 16
SAN ANTONIO SPURS (62-20)
FIELD GOALSREBOUNDS
POS MIN FGM-A 3PM-A FTM-A +/- OFF DEF TOT AST PF ST TO BS BA PTS
K. Leonard F 31:32 3-9 2-3 1-2 -6 0 2 2 3 6 1 0 0 1 9
T. Duncan F 37:56 7-14 0-0 4-8 +2 7 8 15 1 2 0 3 1 0 18
T. Splitter C 19:06 1-3 0-0 0-0 +1 1 5 6 5 3 1 1 0 1 2
D. Green G 17:50 3-5 2-3 1-1 0 0 1 1 0 3 1 0 0 1 9
T. Parker G 35:12 8-15 2-4 3-6 -1 0 0 0 7 1 1 1 0 0 21
M. Belinelli 22:24 1-5 1-4 0-0 -7 0 1 1 1 0 1 2 0 0 3
B. Diaw 32:02 3-9 1-2 0-0 -5 3 7 10 5 0 1 1 0 0 7
M. Ginobili 27:43 7-15 2-7 3-3 +4 0 2 2 4 3 1 3 0 0 19
P. Mills 15:11 3-7 2-3 0-0 -1 0 0 0 0 1 0 0 0 0 8
M. Bonner 01:05 0-0 0-0 0-0 +3 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0
J. Ayres DNP - COACH'S DECISION
A. Baynes DNP - COACH'S DECISION
C. Joseph DNP - COACH'S DECISION
Total 240 36-82 12-26 12-20 11 26 37 26 20 7 11 1 3 96
43.9% 46.2% 60.0% TEAM REBS: 6 TOTAL TO: 11
Afficher les commentaires (118)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest