Williams est notre maître à tous, Brown régale : Les notes du Game 3

Williams est notre maître à tous, Brown régale : Les notes du Game 3

On continue de distribuer les notes après chaque match des finales NBA entre les Celtics et les Warriors.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Robert Williams : 9/10

Time. Fucking. Lord. Le Draymond Green des Celtics. En plus grand et plus athlétique. Ce ne sont pas les mêmes joueurs mais dans l’énergie et en défense, leur rôle est finalement similaire. 8 points, 10 rebonds, 4 blocks et des tirs contestés en pagaille au point de forcer les Warriors à prendre uniquement des trois-points. Le facteur X de ce Game 3. Le facteur X de ces finales NBA.

Stephen Curry : 9/10

Ce serait ultra ironique que Golden State ne gagne pas le titre et prive ainsi Steph d’un trophée de MVP des finales qui lui tend les bras. Quel jogador. 31 points, des tirs qui aspirent des âmes, des actions de grande classe. Tout y est.

Jaylen Brown : 8/10

Il pouvait avoir 9 mais on est des crevards. Quelle agressivité. Il a fait de Dray son petit. 27 points, dont 17 dans le premier quart-temps pour donner le ton d’entrée. On ne serait même pas étonné d’apprendre que Brown a tendu sa poche à Green – façon T-Bag dans Prison Break – en sortant de la salle.

Klay Thompson : 7/10

Bon, ce n’était pas un Game 6 mais c’était quand même un Klay Game. 25 pions. C’est con que les Warriors l’aient perdu du coup. En tout cas, Thompson devrait continuer à mater ses sextapes HL sur YouTube. Apparemment, ça marche bien.

Jayson Tatum : 7/10

Oh, oh. Les Warriors ont peut-être un gros problème. Jayson Tatum a l’air d’avoir compris comment vraiment attaquer leur défense. Son 9 sur 23 est pas dingue mais n’oublions pas qu’il se coltine un Andrew Wiggins métamorphosé depuis qu’il a été piqué Pfizer. 26 points et 9 passes, ça reste super propre. Surtout, on a l’impression qu’il y a eu un vrai déclic là dans sa tête. Ça se sentait dans le regard et ce n’est pas bon pour Golden State.

Marcus Smart : 7/10

Trop le genre de mec qui doit répéter des « OK, OK » avec la voix de Naps de Scarface devant sa glace. Mais à part cette faute de goût, il peut être vraiment déterminant quand il veut. Sa puissance physique a fait du mal aux défenseurs des Warriors. Un match de Smart à plus de 20 points, c’est quasiment un match déjà gagné pour les Celtics.

Draymond Green : 3/10

On pensait que le public de Boston allait le pousser à jouer comme un acharné. On a été déçu. Il aurait pu au moins sortir sur une éjection plutôt que pour six fautes, histoire de ne pas être venu pour rien. Si Green joue un match sur deux, ça risque d’être relou pour les Warriors.

Le public : 9/10

Boston attendait ça depuis 12 ans et ça se sentait. Vraie ambiance folle. Seule déception : les supporters n’ont pas réussi à faire craquer Draymond. Mais ils se sont quand même bien foutus de sa gueule.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest