Richard Jefferson sort le lance-flammes sur Gilbert Arenas

Richard Jefferson a sorti la sulfateuse pour répondre à son ami Gilbert Arenas. Attention, c'est violent !

Warrick EriksenPar Warrick Eriksen | Publié  | BasketSession.com / NEWS / WHAT THE FLOP / Punchline
Richard Jefferson sort le lance-flammes sur Gilbert Arenas

Gilbert Arenas a eu la mauvaise idée de critiquer son ancien coéquipier à l'université d'Arizona Richard Jefferson. Ce dernier a une grande bouche aussi, une plateforme et n'a pas peur de l'utiliser pour défendre ses intérêts. Arenas s'est récemment offusqué d'avoir été pris au 2e tour de la Draft 2001 (31e pick), alors que Jefferson (13e pick), n'était selon lui que la troisième option offensive des Wildcats à l'université. Il n'en fallait pas plus pour que celui qui est désormais consultant à la télévision ne sorte la sulfateuse pour expliquer pourquoi l'Agent Zero a autant glissé le jour de la Draft.

"Si Gilbert a chuté, ce n'est pas à cause de son talent, c'était un énorme joueur. Mais simplement parce qu'il était un trou du cul immature. On a tous été un peu cons à un moment, mais Gilbert Arenas était encore plus spécial...

Les athlètes savent tous ça : quand vous arrivez quelque part, vous devez faire des tests d'efforts. Donc avant la Draft, il fallait courir sur une machine pendant 5 à 8 minutes. Gilbert, lui, a décidé de faire le test en Converse... Trente secondes après être monté sur le tapis, il est descendu en disant que ça allait abîmer ses chaussures et qu'il ne ferait pas le test. Les mecs sur place se sont demandés ce qu'il faisait. Premier signal d'alarme.

En fait, ce n'était pas le premier, puisque Gilbert avait déjà eu quelques problèmes avec des flingues à la fac, mais je m'égare. Bref, les gens qui faisaient passer les tests ont évidemment prévenu les 30 équipes NBA de ce qu'il a fait. Vous voulez savoir comment Gilbert a réussi à enchaîner après ce magnifique épisode ?

Gilbert Arenas, 10 anecdotes sur un joueur fou

Le lendemain, il y avait un grand séminaire avec des membres des équipes NBA qui posaient des questions et voulaient savoir ce que les joueurs voulaient devenir dans cette ligue. Gilbert Arenas a répondu au micro : 'je veux être un proxénète'. On avait 19 ans, donc a tous rigolé. Le mec qui avait posé la question ne savait pas à quel point Gilbert était fou, donc ils lui ont demandé de répéter et il a insisté : je veux être un 'proxénète international'.

Le type qui a posé la question est rentré dans la face de Gilbert : 'tu ne peux pas considérer les femmes comme des objets, etc...' Toutes ces choses-là ont fait que Gilbert a chuté parce que c'est un idiot. Le fait que son cerveau n'arrive toujours à pas à intégrer pourquoi il a chuté le soir de la Draft vous permet de comprendre qui il est. Je l'adore, mais il est un peu spécial...

D'ailleurs, Gilbert, tu n'aurais pas envie de dire aux gens tes stats lors de la finale du Tournoi NCAA qu'on a perdue ? Et tu n'aurais pas envie de le dire ce que tu faisais la veille de ce match qui était le plus important de nos vies ? Quand on y pense, c'est le plus gros match dans lequel tu as joué durant ta carrière".

Sauvage ! Et pourtant, comme il le dit dans cette saillie, Richard Jefferson et Gilbert Arenas sont amis. Il ne fallait simplement pas chercher des noises à un type capable de sortir un dossier par minute sur celui qui l'a attaqué...

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest