Grand Corps Malade a coincé Michael Jordan dans un ascenseur pour lui clamer son amour

Grand Corps Malade a partagé une anecdote amusante sur sa rencontre avec Michael Jordan, son idole.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / WHAT THE FLOP / décalage
Grand Corps Malade a coincé Michael Jordan dans un ascenseur pour lui clamer son amour

Grand Corps Malade, en plus d'avoir été un bon joueur de basket amateur avant le grave accident qui a bouleversé sa vie, est un immense fan de NBA. Et comme tout fan qui a grandi dans les années 80 et 90, son idole n'est autre que Michael Jordan. Invité du média Amuse Bouche, avec Roman Freyssinet, Redouane Bougherraba, Djimo et Ahmed Sparrow, l'artiste qui a popularisé le slam en France a raconté une anecdote de sa seule interaction avec la légende des Chicago Bulls, il y a quelques années à Paris.

"Une célèbre marque de baskets avec une virgule organisait un événement et je me retrouve au dîner avec Jordan. Il était à une autre table. Je le regarde, il mange des asperges, j'essaye de faire comme lui. Dans les années 90, je suis un fou de basket, je me lève toutes les nuits pour le voir. Je suis un dingue de Jordan.

Là il est là. Je vais lui dire bonjour poliment, puis il ne se passe rien. A la fin, je me suis dit que je ne pouvais pas en rester là. Le restaurant, c'était la Maison Blanche, à Paris et c'était au 8e étage. Donc il n'y avait qu'un seul ascenseur pour tout le monde. L'ascenseur, j'ai eu l'occasion de le prendre cent fois. Mais je tourne autour, j'attends, je fais mes lacets. Et ça y est, il arrive pour prendre l'ascenseur.

J'avais préparé ma phrase : you know Michael, everybody in the world loves you, but nobody loves you like I love you. Il a golri, il m'a pris dans ses bras".

Grand Corps Malade, de son vrai nom Fabien Marsaud, a rencontré et travaillé avec un nombre incalculable de stars de la musique en France, mais cette rencontre avec Michael Jordan reste, de son propre aveu, la plus belle de toute sa carrière.

Même à 40 ans, Michael Jordan pouvait encore humilier ses coéquipiers

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest