Hassan Whiteside, le Least Valuable Player du Heat râle encore

Hassan Whiteside, le Least Valuable Player du Heat râle encore

Hassan Whiteside a un temps de jeu très réduit depuis le début de la série entre le Miami Heat et les Philadelphia Sixers. C'est justifié, mais ça ne l'empêche pas de se plaindre...

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Hassan Whiteside a décidément bien du mal à taire sa frustration. Après chaque défaite du Miami Heat, ça bouillonne dans l'esprit du pivot et il se sent presque obligé de faire part de ses états d'âme publiquement. Après le game 3, perdu à domicile par les Floridiens, on a encore bien senti que Whiteside n'était pas satisfait de son utilisation. L'intérieur du Heat n'a joué que 13 minutes, notamment à cause d'un problème de fautes. Histoire de boucler un triptyque désastreux (par rapport à ce dont il est capable en saison régulière) sur ce début de série, même lors du succès de Miami à Philly dans le game 2... Game 1 : 2 points, 6 rebonds, 2 contres à 1/4 en 12 minutes. Défaite du Heat. Game 2 : 4 points, 5 rebonds, 3 pertes de balle, 1/2 en 15 minutes. 4 fautes. Victoire du Heat. Game 3 : 5 points, 2 rebonds, 4 fautes en 13 minutes. Whiteside a toutefois fait attention de ne pas égratigner nommément Erik Spoelstra, même si la critique était implicite...

"Je ne suis pas autant impliqué qu'en saison régulière. C’est ce que le coach veut. Il me demande de rester dans le corner pour poser des écrans... Je dois simplement lui faire confiance. Même avec un problème de fautes, j’aurais pu jouer plus. Je ne me serais pas fait expulser...", a déploré Whiteside.

Joel Embiid ne semblait pas d'accord avec cette affirmation. "Don't foul out", a lâché le Camerounais, dont on connait la rivalité avec Whiteside. Le "Process" a montré à son rival comment on impactait un match de playoffs. Au fil des semaines - car ce mécontentement avait commencé bien avant les playoffs - on se demande combien de temps encore Pat Riley et Erik Spoelstra vont s'encombrer d'un joueur avec cet état d'esprit et dont les qualités (bien réelles) ne collent pas forcément avec les standards actuels. En fin de saison prochaine, Hassan Whiteside disposera d'une player option pour valider ou non une nouvelle saison à plus de 25 millions de dollars. Est-ce que le jeu en vaut vraiment la chandelle pour le Heat ?
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest