Serge Ibaka mérite d’être All-Star

Auteur de la meilleure saison de sa carrière, Serge Ibaka n'est pourtant pas considéré comme un candidat incontournable pour le gala du 16 février. Anormal.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Serge Ibaka mérite d’être All-Star
En général, lorsqu'un joueur réussit la meilleure saison de sa carrière, les louanges pleuvent et on commence même à parler de lui comme un potentiel All-Star. Surtout lorsque son équipe est en tête de la Conférence Ouest et prétend à la victoire finale. Serge Ibaka a beau être considéré comme un défenseur de premier plan depuis son arrivée dans la ligue, peu de voix d'élèvent pour demander sa présence au gala annuel. Et pourtant, l'international espagnol fait tout pour que son apport et son talent soit reconnu à sa juste valeur, au point de modifier son approche du jeu. Jusqu'à l'été dernier, le grand Serge se mettait surtout en valeur par sa capacité à enchaîner les contres. Le potentiel offensif et les paramètres défensifs inadaptés au top 10 mais néanmoins fondamentaux pouvaient paraître un peu négligés. Les choses ont changé. L'une des seules statistiques où "Ibloka" n'a pas progressé, c'est justement celle du nombre de contres par match (2.5 cette saison contre 3.0 et 3.7 lors des exercices précédents). L'intérieur du Thunder n'est pas devenu moins bon dans le domaine. Il concentre simplement ses efforts sur d'autres secteurs et ne va plus constamment à l'abordage pour empêcher les adversaires d'attaquer le cercle.

Moins de contres, mais plus de risques offensifs

En l'absence de Russell Westbrook, Serge Ibaka est devenu une menace offensive très crédible derrière Kevin Durant. Le Brazzavillois a travaillé son jump shot et ses moves d'attaque, passant de 13 points par match l'an dernier à près de 15 cette saison, avec 12 tentatives de moyenne contre 10 auparavant. Son adresse a certes baissé (53% quand même), mais c'est tout bêtement lié à sa prise de risques plus importante. Son match de samedi face à Philadelphie va dans ce sens. "Air Congo" a ainsi fait mouche sur 12 de ses 16 tentatives, inscrivant 25 points en plus de 11 rebonds (son 18e double-double de la saison) et 5 contres (histoire de prouver qu'il est encore le meilleur spécialiste du genre en NBA). Plus intéressant, le détail de ses tentatives face aux Sixers. Le #9 du Thunder n'a pris que 4 shoots près du cercle et a montré plus d'appétit pour les tirs à mi-distance avec une efficacité indéniable. Bill Simmons, qui n'a pourtant pas toujours été tendre avec Serge Ibaka, se demandant notamment pourquoi OKC n'avait pas privilégié la prolongation d'Harden à celle de l'ailier, a été beau joueur dans l'une de ses chroniques sur Grantland il y a quelques semaines. "Serge Ibaka mérite et doit être All-Star", avait expliqué l'analyste. Si certaines sélections paraissent plus liées à l'ancienneté et à la hype du moment, c'est en termes de niveau de jeu pur et simple que l'ancien joueur de Prissé-Mâcon devrait être considéré. Ces derniers jours, malheureusement, c'est davantage pour sa rupture avec la chanteuse Keri Hilson que pour sa forme éblouissante que l'intéressé a vu son nom apparaître dans la presse...

Les stats de Serge Ibaka

Year Team G Min FGM FGA FG% 3PM 3PA 3PT% FTM FTA FT% Off Def Reb Ast TO Stl Blk PF Pts
2009-10 OKC 73 18:07 2.8 5.1 54.3 0.0 0.0 50.0 0.8 1.3 63.0 1.9 3.5 5.4 0.1 0.9 0.3 1.3 2.7 6.3
2010-11 OKC 82 27:01 4.1 7.5 54.3 0.0 0.0 0.0 1.7 2.2 75.0 2.6 5.0 7.6 0.3 0.9 0.4 2.4 3.3 9.9
2011-12 OKC 66 27:08 4.0 7.4 53.5 0.0 0.0 33.3 1.2 1.8 66.1 2.9 4.6 7.5 0.4 1.2 0.5 3.7 2.7 9.1
2012-13 OKC 80 31:04 5.6 9.7 57.3 0.3 0.7 35.1 1.8 2.4 74.9 2.8 4.9 7.7 0.5 1.6 0.4 3.0 2.7 13.2
2013-14 OKC 44 32:15 6.4 12.0 53.0 0.3 0.8 36.4 1.7 2.2 76.8 2.6 6.4 8.9 0.9 1.6 0.5 2.5 2.7 14.7
Totals 345 26:46 4.4 8.1 54.8 0.1 0.3 35.4 1.4 2.0 72.1 2.6 4.8 7.3 0.4 1.2 0.4 2.6 2.8 10.4
Afficher les commentaires (11)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest