Jason Collins : « Je suis prêt si on fait appel à moi »

Jason Collins n'a toujours pas trouvé de franchise prête à l'accueillir. Il continue de s'entraîner dans l'espoir d'être signé avant le 1er mars 2014.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Jason Collins : « Je suis prêt si on fait appel à moi »
A 34 ans, Jason Collins ne désespère pas de trouver une franchise cette saison, raison pour laquelle il continue à s'entraîner individuellement en attendant qu'on fasse appel à ses services. Huit mois après son coming-out, il tient aujourd'hui à préciser que l'annonce de son homosexualité n'est pas le motif qui empêche aujourd'hui une équipe de miser à nouveau sur lui.
 « Il y a beaucoup de spéculations sur la raison pour laquelle je n’ai pas encore été signé », a-t-il confié au Washington Blade.   « Mais j’ai décidé de me concentrer sur ce que je peux contrôler et c’est la raison pour laquelle je travaille dur. »
Dans le viseur des Nets et des Pistons cet été, Jason Collins est depuis le début de la saison retombé dans l'oubli. Un seul objectif pour lui désormais, intégrer un effectif avant le 1er mars 2014, date à laquelle les franchises devront valider définitivement leur roster pour les playoffs.
« C’est la date ultime. Jusqu’à cette date, je vais continuer de bosser dur et à m’entraîner. Je me considère comme un free agent et je serai prêt si une équipe NBA fait appel à moi. »
C'est tout le mal qu'on peut souhaiter à l'ancien Wizard qui, même s'il refuse de l'avouer, doit tout de même commencer à se demander si une équipe NBA osera briser enfin l'un des plus gros tabous du sport pro en le signant.
Afficher les commentaires (3)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest