Enes Kanter a beaucoup appris de sa première titularisation

Il a retrouvé le banc, dès la rencontre suivante, mais avec le plein de confiance.

Mickael LaviollePar Mickael Laviolle  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Enes Kanter a beaucoup appris de sa première titularisation
La première titularisation en NBA c'est toujours un sentiment particulier pour tout jeune joueur. Pour la sienne, Enes Kanter a fait les choses bien et a montré que Tyrone Corbin pouvait compter sur lui en l'absence d'Al Jefferson. Le Turc a signé 18 points et 8 rebonds en 35 minutes dans la victoire 131 à 99 du Jazz sur Toronto, vendredi dernier.
« C'était une très bonne expérience, ça m'a appris beaucoup de choses. Maintenant j'ai fait le plein d'expérience », a-t-il confié au Salt Lake Tribune. « J'étais très nerveux avant le match. Mais après avoir parlé avec Al, je me suis senti plus à l'aise. Il m'a donné beaucoup de confiance. »
Jefferson, contraint de rester sur la touche à cause de douleurs aux dos, a apprécié la performance de son jeune coéquipier qui n'a pas laissé transparaître sa nervosité sur le terrain. Ce qui n'avait pas été son cas, lors de sa première titularisation, le 22 décembre 2004, avec Boston face à New York.
« J'avais l'habitude d'arriver du banc et de jouer contre les joueurs du banc de l'autre équipe et pas contre les titulaires », se souvient-il. « J'étais un peu nerveux mais on avait gagné et c'était une bonne expérience. »
Une expérience que Big Al avait, lui, prolongée contrairement à Kanter qui a retrouvé le banc, dès le match suivant face aux Lakers, avec le retour du titulaire. Un retour sur le banc qui n'a pas empêché le numéro 3 de la draft 2011 de briller avec 14 points et 6 rebonds en 17 minutes de jeu.
Afficher les commentaires (3)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest