Le retour du « show » Lin

Auteur de 21 points en sortie de banc, Jeremy Lin a fortement contribué au succès des Houston Rockets face aux Portland Trail Blazers hier soir.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Le retour du « show » Lin
On l’a quitté en responsable désigné – par Kevin McHale – de la dernière défaite des Houston Rockets face aux Portland Trail Blazers. Jeremy Lin s’était planté. Sa perte de balle malheureuse en fin de match, alors que les Texans menaient au score, a amené l’égalisation des Blazers et donc une prolongation, au terme de laquelle Houston s’est incliné. Pointé du doigt, l’ancien phénomène du Madison Square Garden a assumé ses mauvais choix. Il était déjà prêt à rebondir. Patrick Beverley luttant contre la fatigue – il a passé les deux dernières nuits à l’hôpital – le meneur remplaçant des Rockets a passé 30 bonnes minutes sur le parquet lors du cinquième match face aux Blazers. En cas de défaite, Houston prenait la porte. Mais Jeremy Lin a su se montrer productif avec 21 points à 9/15 aux tirs, dont certains en fin de possession malgré la bonne défense de Portland.
« Il a rentré des shoots complètement dingues », assurait Damian Lillard après la rencontre. « C’est là que vous sentez que le gars est dans un bon soir. Malgré la bonne défense en face, le gars marque quand même. »   « Il a mis des tirs importants. Il les a rentré les uns après les autres. Il attaquait le cercle, il faut que l’on défende encore mieux sur lui », ajoutait Wesley Matthews, une nouvelle fois brillant face à James Harden.
L’entrée en jeu de Jeremy Lin a coïncidé avec un 11-0 des Rockets. Dans un premier temps, il s’est contenté de faire tourner la balle d’un bout à l’autre du parquet et il a distribué quatre passes décisives. Une fois la tâche accomplie, l’ancienne star éphémère des Knicks s’est mise à agresser la défense de Portland, sans relâche.
« J’avais le sentiment que je devais faire la différence soir. Je n’ai pas très bien joué depuis le début de la série et je voulais être un peu plus agressif. »
Ce rôle de sixième homme convient parfaitement aux qualités de Jeremy Lin. Hier soir, il a contribué à fatiguer les joueurs des Blazers (les titulaires de Portland ont tous joué plus de 30 minutes). Il a ensuite porté le coup de grâce avec ses paniers à trois-points en fin de possession.
« On avait besoin de lui ce soir. Ils ont essayé de lui mettre la pression mais il est parvenu à pénétrer dans la peinture pour marquer de près », expliquait Kevin McHale.
Il y a deux jours, Jeremy Lin était le responsable de la défaite pour Kevin McHale (qui s’est ensuite repris pour dédouaner son joueur). Hier soir, il a sauvé son équipe mais aussi la place de son coach sur le banc.
Afficher les commentaires (5)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest