Jimmy Butler : « Je veux prouver que je suis ici pour rester »

En fin de contrat à la fin de la saison, Jimmy Butler a une nouvelle fois fait savoir qu'il n'avait aucune intention de quitter les Chicago Bulls.

Damien Da SilvaPar Damien Da Silva | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Jimmy Butler : « Je veux prouver que je suis ici pour rester »
Jimmy Butler n'a pas prolongé aux Chicago Bulls cet été et il sera restricted free agent dans un an, mais il n'est pas question pour lui de quitter la franchise. Depuis plusieurs semaines, l'arrière multiplie les sorties médiatiques pour insister sur le fait qu'il compte prolonger avec la formation de l’Illinois lors de la prochaine intersaison. Pour l'instant, cette situation contractuelle a un impact important sur les performances de Jimmy Butler, un impact positif bien sûr. En effet, le jeune joueur de 25 ans réalise des prestations dignes d'un All-Star avec 20,4 points, 6,2 rebonds et 3,5 passes décisives par match (sans oublier sa défense de tous les instants). Interrogé au sujet de son contrat, il a profité de l'occasion pour clamer à nouveau sa volonté de rester à Chicago :
"Il n'y a pas de problème avec les Bulls. J'aime cette ville de Chicago, je pense que tout le monde le sait. L'argent n'a jamais été un souci car je suis de Tomball, l'argent que je gagne maintenant, c'est mieux que rien", a expliqué Jimmy Butler à USA Today.
Mais si Jimmy Butler aime les Bulls, si l'argent n'est pas un problème, pourquoi il n'a pas accepté cet été la proposition de prolongation de ses dirigeants ? Pour relever le défi et prouver sa valeur :
"J'avais le sentiment que je devais aider cette équipe à gagner des matches, je veux un titre de champion. Je veux juste prouver à mes coéquipiers, à mes coaches, à la ville de Chicago, que je suis ici pour rester."
Jimmy Butler est très clair dans ses explications et il a clairement le désir de s'inscrire sur le long terme avec les Bulls. On le sait, Tom Thibodeau est aussi un grand fan du joueur et il souhaite le conserver. Le problème, c'est que les dirigeants de la franchise vont devoir sortir le chéquier l'été prochain pour le garder. En tant que restricted free agent, Jimmy Butler sera très courtisé (surtout s'il continue sur sa lancée) et il ne va sûrement pas faire une croix sur une proposition de contrat max d'une autre franchise par amour pour les Bulls (ils auront la possibilité de s'aligner), à moins que...
Afficher les commentaires (6)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest