JJ Redick enrage après son trade et fait une sale pub aux Pelicans

JJ Redick a dénoncé le manque de parole de la direction des Pelicans et leur a taillé un costard. A côté de ça, quelques anciens joueurs critiquent la naïveté du vétéran.

JJ Redick enrage après son trade et fait une sale pub aux Pelicans
On sentait bien que JJ Redick n'était pas particulièrement ravi d'être encore à New Orleans en début de saison. Dans son podcast, The Old Man and The Three, le vétéran avait notamment évoqué son manque d'enthousiasme à l'idée de revivre les intenses séances d'entraînement de Stan Van Gundy, le nouveau head coach, malgré son affection pour lui. Il y avait une raison derrière cet agacement. Et il y a aussi une raison derrière son mécontentement après avoir été envoyé aux Dallas Mavericks juste avant la deadline la semaine passée... Dans le dernier épisode de son podcast, JJ Redick s'est lâché sur David Griffin, le boss des Pelicans, auquel il avait demandé un trade dans une franchise de l'Est, afin de lui permettre d'être plus proche de sa famille, domiciliée à Brooklyn.
"Il m'a dit, en gros, de rester à NOLA un mois et de voir ensuite si j'avais toujours envie d'être tradé. Il m'a donné sa parole qu'il trouverait une situation qui me plait. On a ensuite eu quatre conversations, que ce soit via mes agents ou moi-même directement avec lui. Griff et moi avions créé une relation. Il n'a pas tenu parole. Tout ça n'a rien à voir avec Dallas. Je pensais simplement depuis le début que j'obtiendrai un buy-out ou, si je devais être tradé, que ce serait dans une équipe du nord-est pour être plus près de ma famille. Je ne pense pas, objectivement, qu'il soit possible de trouver de l'honnêteté dans ce front office. Ce qui m'est arrivé n'est sans doute pas un incident isolé. Je comprends que les franchises agissent généralement dans leur intérêt, je sais ça. Mais je peux vous dire que les agents qui ont travaillé avec moi ne feront plus confiance à cette direction".
JJ Redick rejoint Luka Doncic aux Dallas Mavericks JJ Redick a quand même tenté de ne pas sembler trop dégoûté de rejoindre les Mavs.
"C'est une bonne situation en termes de basket. Je n'ai pas joué depuis trois semaines et j'ai hâte d'être en assez bon santé pour revenir sur le terrain et jouer avec les gars à Dallas".

Jefferson et Horry ne sont pas d'accord avec lui

Sur le plateau d'ESPN au côté de Rachel Nicholas, Richard Jefferson et Robert Horry n'ont pas du tout abondé dans le sens de Redick, dont ils s'étonnent de la candeur dans cette affaire. Robert Horry : "JJ, qu'est-ce que tu as fait pour cette organisation ? Tu as ramené un titre ? Tu y as été MVP ? All-Star ? Tu vas là où on te dit d'aller et où c'est le mieux pour la franchise. Pas là où c'est le mieux pour toi. Est-ce que j'avais envie d'aller à Phoenix en 96 ? Non ! Tu as eu l'opportunité d'être proche de ta famille quand tu étais free agent, tu ne l'as pas saisie". Richard Jefferson : "JJ tu le sais bien, tu es l'un des gars les plus intelligents du milieu. Ils s'en foutent de ce que tu veux et tu le sais très bien, c'est un business, ne viens pas te lamenter".