Joel Embiid : « Je veux devenir le meilleur pivot »

Joel Embiid a 19 ans, il est grand et il est bourré de talent. Ambitieux, il est prêt à rester à la fac un ou deux ans de plus afin de devenir le meilleur pivot de la ligue un jour.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Joel Embiid : « Je veux devenir le meilleur pivot »
A première vue, Joel Embiid se distingue sur le terrain par sa taille, 2,13 m, ou son activité près du cercle des deux côtés du terrain. Jetez-donc un œil nouveau sur les nombreuses vidéos YouTube dédiée au grand pivot camerounais des Jayhawks et surveillez attentivement son jeu de jambes. Malgré ses longues cannes, Embiid est extrêmement mobile. Une qualité qu’il doit à son passé de footballeur à Yaoundé, où Roger Milla et Samuel Eto’o fils sont des dieux vivants. Repéré lors d’un camp basket par Luc Mbah Amoute, l’un des ambassadeurs camerounais en NBA (il y a eu notamment Ruben Boumtje-Boumtje avant lui), le jeune homme de 19 ans aurait pu ne jamais tâter la balle orange. A quelques mois de la draft, il est désormais pressenti pour occuper l’une des quatre premières places. Mieux, certains spécialistes voient déjà en lui le pivot du futur et peut-être même le meilleur joueur de cette cuvée pourtant sacrément fournie en talents.
« Je veux être un grand joueur. Je veux être le meilleur à mon poste un jour », raconte Joel Embiid à ESPN.
Débarqué à Kansas, l’une des meilleures universités du pays, Joel Embiid est bien parti pour réaliser son rêve de jouer en NBA. Il court même vers son destin à pas de géant, évidemment. Le grand garçon se dirige vers la vingtaine. Il peine à maitriser parfaitement l’Anglais, il ne sait pas conduire une voiture mais il a soif de connaissances.
« C’est le meilleur », prévient d’emblée Bill Self, coach emblématique des Jayhawks. « Il est naïf et innocent. Il veut toujours savoir. Comment il doit manger, tout. »
Joel Embiid est un passionné. Il est encore en phase d’apprentissage mais il progresse à une vitesse folle. Sur le parquet et en dehors. L’ancien footballeur pratique le basket depuis seulement quelques années, il a donc des points faibles et… un potentiel monstrueux. Malgré son inexpérience, le pivot ne se contente pas de s’appuyer sur ses qualités athlétiques, il met également sa tête à contribution. En effet, son Q.I basket est développé, ce qui de facto le démarque déjà d’une bonne flopée de géants présents actuellement dans la ligue. Embiid doit maintenant parfaire ses fondamentaux. Et pour cela, il hésite à rester à l’université encore une saison ou deux.
« Je suis curieux. J’essaye de tout apprendre. Tous les grands pivots prestigieux sont restés deux ou trois saisons à la faculté. Je pense que c’est très important. Je ne sais pas si c’est encore d’actualité mais je pense que c’est le meilleur choix. »   « Je ne sais pas si je me sens prêt pour tout ça. »
Les choses sont allés tellement vite que Joel Embiid n’est même pas certain d’être prêt à faire un deuxième grand saut, lui qui a déjà son Cameroun natal pour les Etats-Unis. Les scouts NBA pensent le contraire, les responsables de Kansas croisent les doigts pour qu’il reste. Pour l’instant, le pivot n’a pas encore fait son choix. Mais il ne fait aucun doute qu’on le verra un jour cavaler d’un bout à l’autre des parquets NBA. Ce sera un petit pas pour Embiid mais sûrement un grand pas pour l’évolution des pivots au sein de la ligue…

Le rapport des scouts sur Joel Embiid

[youtube hd="0"]http://www.youtube.com/watch?v=cn-dtrmh0nM[/youtube]
Afficher les commentaires (13)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest