JR Smith aurait compris que les Knicks le tradent

JR Smith est lucide sur sa saison dernière et reconnait qu'il était à la masse. Les Knicks le laisseront-ils rebondir ?

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
JR Smith aurait compris que les Knicks le tradent
La saison dernière n'a pas été la plus tranquille de la carrière de JR Smith. Après avoir signé un beau contrat au sortir d'une saison 2012-2013 couronnée d'un titre de meilleur 6e homme de la ligue, l'arrière des Knicks a rapidement déchanté. Blessé, suspendu pour usage de marijuana, critiqué pour avoir pistonné son frère dans l'équipe, l'ancien joueur de Denver a, pour ne rien gâcher, été assea catastrophique sur le terrain. Dans une interview accordé à ESPN, il est revenu sur ces moments compliqués avec une certaine franchise.
"Je n'en aurais pas voulu aux Knicks s'ils m'avaient tradé. Je jouais comme une personne qui n'avait pas envie d'être là. Je n'avais pas l'air aussi concentré que j'aurais dû l'être étant donné la situation de l'équipe. Je ne cherche pas d'excuses, mais c'est difficile de revenir d'une blessure au genou. Je ne m'attendais pas à être bon immédiatement. Je me suis mis beaucoup de pression. J'ai essayé de reprendre du plaisir mais c'est là que l'incident des lacets est survenu. C'était ma pire saison dans la ligue et je cherche à rebondir", a expliqué JR Smith.
C'est évidemment d'un point de vue collectif que les Knicks ont implisé l'année dernière, sous les ordres d'un Mike Woodson dépassé et qui a subi son lot de critiques. L'excentrique numéro 8 confirme que c'était un sacré bazar au sein du groupe.
"Il y a eu beaucoup de confusion sur ce que l'on devait faire tactiquement et au niveau des systèmes de jeu. Certains n'étaient pas d'accord avec ça. Certains ont commencé à faire ce qu'ils voulaient, d'autres aussi et ça a ajouté de la confusion. On n'était tout simplement pas d'accord en tant que groupe".
Il n'est pas encore sûr que JR Smith soit toujours un joueur des Knicks la saison prochaine. Le poste 2 est plutôt bien garni à New York avec des éléments en quête de temps de jeu comme Iman Shumpert et Tim Hardaway Jr. Leurs contrats respectifs restent néanmoins bien plus simples à trader que celui de l'ami JR et ses 12 millions de dollars à payer sur 2 ans.
Afficher les commentaires (18)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest