Karl Towns, le meilleur depuis Tim Duncan ?

La saison rookie de Karl Towns est prodigieuse. A défaut de faire partie des plus prolifiques sur le plan statistique, elle pourrait préfigurer d'une immense carrière en NBA.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Karl Towns, le meilleur depuis Tim Duncan ?
A chaque cuvée son Rookie of the Year. A chaque Rookie of the Year sa spécificité et sa place potentielle dans la vaste histoire de la NBA. Il y a ceux dont on sait immédiatement qu'ils sont nés pour devenir des légendes. Wilt Chamberlain (1960), Larry Bird (1980), Michael Jordan (1985), Shaquille O'Neal (1993) ou Tim Duncan (1998) sont évidemment dans cette catégorie et ont marqué les esprits dès leur première distinction dans la ligue. D'autres, comme Emeka Okafor (2005), Tyreke Evans (2010) ou Michael Carter-Williams (2014) n'auront probablement que ce titre de Rookie of the Year à montrer à leurs petits-enfants pour illustrer leur carrière. On est prêts à parier que Karl Towns appartiendra à la première catégorie. Cela sous-entend évidemment que les Minnesota Timberwolves deviendront compétitifs à court ou moyen terme, pour lui permettre de garnir son palmarès avec le même appétit que les stars pré-citées. Ou que le manque de progrès de la franchise qui l'a drafté en première position en juin 2015 l'aura exaspéré au point qu'il aura monnayé son incroyable talent ailleurs en NBA... Dans les deux cas, on ne voit pas comment l'ancien intérieur de Kentucky pourrait passer à côté d'une carrière flamboyante. A vrai dire, même en incluant Anthony Davis (qui reste un joueur au potentiel époustouflant malgré une saison moins aboutie que prévu pour le moment) et DeMarcus Cousins, on ne sait pas si un jeune big man a autant respiré le basket que "KAT" depuis que Tim Duncan a débarqué dans la ligue en 1998. Bien moins "freak"  que Davis sur le plan physique, Towns compense ce très relatif déficit par une polyvalence hors-norme et un professionnalisme de tous les instants qui a même conquis le spécialiste du broyage de rookies qu'est Kevin Garnett. Sa forme du moment tend de toute manière à confirmer l'hypothèse que l'on a affaire à un joueur assez unique, qui frappe déjà plus fort que "Unibrow" ou "Boogie" lors de leur premier exercice en NBA.

La saison rookie d'Anthony Davis

Year Team G Min FGM FGA FG% 3PM 3PA 3PT% FTM FTA FT% Off Def Reb Ast TO Stl Blk PF Pts
2012-13 NO 64 28:50 5.5 10.6 51.6 0.0 0.1 0.0 2.6 3.5 75.1 2.6 5.6 8.2 1.0 1.4 1.2 1.8 2.5 13.5

La saison rookie de DeMarcus Cousins

Year Team G Min FGM FGA FG% 3PM 3PA 3PT% FTM FTA FT% Off Def Reb Ast TO Stl Blk PF Pts
2010-11 SAC 81 28:30 5.3 12.4 43.0 0.0 0.2 16.7 3.4 5.0 68.7 2.7 6.0 8.6 2.5 3.3 1.0 0.8 4.1 14.1

La saison rookie de Karl Towns

Year Team G Min FGM FGA FG% 3PM 3PA 3PT% FTM FTA FT% Off Def Reb Ast TO Stl Blk PF Pts
2015-16 MIN 57 30:31 7.1 13.3 53.6 0.4 1.0 36.4 2.6 3.1 84.8 2.9 7.4 10.2 1.6 2.1 0.6 1.8 3.0 17.3

Jamais content !

La nuit dernière, alors que les Wolves étaient opposés à l'une des meilleures équipe de l'Est, les Boston Celtics, Towns a montré à Danny Ainge et Brad Stevens ce que c'était d'avoir un intérieur dominant, même s'il s'agit d'un gamin de 20 ans. Avec 28 points (à 13/22, soit 59.1% d'adresse), 13 rebonds, 4 passes et deux contres, l'international dominicain (que les organisateurs du Rising Stars Challenge ont curieusement placé dans la sélection américaine...) a rayonné. Pourtant, comme souvent cette saison, il a de nouveau paru fâché et tout sauf satisfait à la fin du match. Si on pouvait penser à une posture pour plaire à sa direction et au vieux KG dans un premier temps, il semblerait que "KAT" soit réellement du type exigeant à l'extrême, tant il n'a pas digéré le fait que son équipe ait failli dilapider les 10 points d'avance qu'elle possédait sur Boston à 1:30 de la fin du match.
"Je suis énervé. Je suis incapable de sourire après un match comme celui-là. On ne devrait jamais se retrouver dans cette situation !", a-t-il lâché sur NBA.com.
Depuis 10 matches, avec notamment la parenthèse du All-Star Game et de son succès rafraîchissant dans le Skills Challenge aux dépens d'Isaiah Thomas, Karl Towns a clairement passé un cap. Comme pour indiquer à tout le monde qu'il n'a eu besoin que d'une partie de saison pour s'acclimater à la ligue et en connaitre les ressorts. Désormais, quel que soit l'adversaire, Towns parvient à évoluer avec la même intensité et sur le même tempo sur l'ensemble d'un match. Tous ne le laissent pas autant s'exprimer que les Celtics (ou les Raptors, à qui il a passé 35 points et 11 rebonds à 12/19 il y a 2 semaines), mais depuis le 29 janvier, le numéro 32 de "Minny" tourne tout bonnement à 22.7 points, 12.3 rebonds et 2.1 contres et 2.1 passes de moyenne. On a vu des joueurs participer au All-Star Game pour moins que ça... On attend maintenant de voir quel coach les Wolves nommeront pour remplacer l'intérimaire Sam Mitchell. De ce choix dépendront sans doute l'avenir des Wolves et leur espoir de voir le surdoué prospérer dans leurs rangs.

Les 10 derniers matches de Karl Towns

Last 10 Games FG 3PT FT Reb. Misc
Date Opp. Score Min FGM FGA FG% 3PM 3PA 3PT% FTM FTA FT% Off Def Reb Ast TO Stl Blk PF Pts
Feb 22 BOS W 124-122 36:25 13 22 59.1 1 2 50.0 1 2 50.0 5 8 13 4 3 0 2 2 28
Feb 20 NY L 95-103 41:15 10 23 43.5 0 1 0.0 4 5 80.0 3 5 8 4 0 1 3 2 24
Feb 19 @MEM L 104-109 35:30 4 15 26.7 1 4 25.0 2 2 100.0 5 10 15 3 3 1 2 4 11
Feb 10 TOR W 117-112 35:23 12 19 63.2 0 0 0.0 11 13 84.6 4 7 11 1 0 0 3 4 35
Feb 8 NO L 102-116 29:16 6 10 60.0 0 0 0.0 7 8 87.5 1 11 12 1 3 0 1 3 19
Feb 6 CHI W 112-105 40:52 12 19 63.2 0 2 0.0 2 2 100.0 6 11 17 1 2 0 3 3 26
Feb 3 @LAC W 108-102 31:03 7 16 43.8 1 3 33.3 2 2 100.0 3 9 12 2 1 0 1 4 17
Feb 2 @LAL L 115-119 31:58 6 9 66.7 1 2 50.0 1 2 50.0 2 8 10 2 1 0 2 3 14
Jan 31 @POR L 93-96 38:31 9 18 50.0 1 2 50.0 2 4 50.0 6 7 13 2 3 2 3 0 21
Jan 29 @UTA L 90-103 36:08 13 17 76.5 1 2 50.0 5 5 100.0 5 7 12 1 5 1 1 1 32

Les highlights de Karl Towns contre Boston

https://www.youtube.com/watch?v=u63MER8HOzM
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest