Kelly Oubre, Zach LaVine : Les 5 performances marquantes de la nuit en NBA

Kelly Oubre, Zach LaVine : Les 5 performances marquantes de la nuit en NBA

De Kelly Oubre Jr à Zach LaVine, un point sur les cinq performances et contre-performances marquantes de la nuit en NBA.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Kelly Oubre Jr (Charlotte Hornets)

Les Warriors doivent se demander pourquoi ils n’ont pas eu le droit à cette version de Kelly Oubre la saison dernière. Après une année délicate, l’ailier revit aux Hornets. Dans un rôle de sixième homme qui semble lui correspondre. Même s’il avait pris place dans le cinq majeur lundi soir. Logique, LaMelo Ball, Terry Rozier, Mason Plumlee et Jalen McDaniels sont forfaits pour Charlotte.

La franchise de Caroline du Nord s’est imposée de justesse en prolongation contre Philadelphia (124-127). En subissant les 43 points de Joel Embiid. Mais les joueurs de James Borrego n’ont pas à rougir. Surtout pas Oubre. Il a été très prolifique avec 35 points, 5 rebonds et 4 interceptions au compteur.

Une performance dans la lignée de ses matches précédents. Il pointe tout de même à 25 points de moyenne sur ses 7 dernières sorties. Sur la saison, le vétéran est maintenant à 16 points et surtout 39% de réussite derrière l’arc en plus de 7 tentatives par rencontre ! Que du bonus pour les Hornets.

Zach LaVine (Chicago Bulls)

Il y a quand même une bonne atmosphère de vainqueurs qui règne à Chicago cette saison. Ce n’est vraiment plus la même équipe. Hier, elle recevait Denver et devait jongler avec les absences de DeMar DeRozan (protocole COVID-19) et Alex Caruso (blessé). Malgré ça, les Bulls l’ont emporté sans vraiment forcer. 109-97. Avec un grand Zach LaVine aux commandes.

L’arrière All-Star de la « Windy City » a pris ses responsabilités en attaque. En retrouvant son statut de première option solo. Avec brio. 32 et 8 passes pour LaVine, déterminant pour mener les Bulls vers ce nouveau succès malgré un triple-double de Nikola Jokic en face. Un match de patron. Et une deuxième place à l’Est pour Chi-town.

Danilo Gallinari (Atlanta Hawks)

Oh que ça doit lui faire plaisir d’enchaîner enfin les bonnes prestations. Largué, gêné par des blessures et à court de rythme depuis des semaines, Danilo Gallinari monte doucement en puissance. Après avoir inscrit 18 et 17 points lors de deux courtes défaites, il a cette fois-ci marqué 20 points en 24 minutes en sortie de banc. Sauf que les Hawks ont gagné contre les Timberwolves.

Des performances qui vont faire du bien au moral de l’Italien. Atlanta est à la ramasse cette saison après avoir été jusqu’en finales de Conférence la saison dernière. Mais si Gallinari retrouve une forme de régularité, cette équipe va prendre une autre dimension.

Andrew Wiggins (Golden State Warriors)

On ne sait pas trop comment ils ont fait – peut-être que c’est grâce au leadership de Stephen Curry ou celui de Draymond – mais Andrew Wiggins semble parti pour faire preuve de sérieux et d’application pendant toute la saison. Ce serait une première. Peut-être un signe de maturité de l’ancien premier choix de draft.

Il n’est pas toujours en réussite mais il fait les efforts. Et quand il met dedans, ce n’est que du bonheur. Et ça fait toute la différence pour Golden State. Orlando ne pouvait absolument rien faire contre le Canadien, auteur de 28 points et de 8 paniers primés, son nouveau record en carrière, hier soir.

Dans les stats, Wiggins n’a pas vraiment évolué. Il est toujours solide. 18 points, un peu plus de 4 rebonds et 38% de réussite à trois-points. Mais il y a du mieux dans l’attitude et la régularité.

Chris Paul (Phoenix Suns)

21 points, 10 passes, 10 points inscrits dans le money time et une courte victoire des Suns contre les Spurs. Chris Paul est vraiment un crack quand même. Le maestro par excellence. Toujours à même de sortir son équipe de n’importe quelle situation avec son QI basket et ses skills. C’est fort.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest