Les Warriors protègent-ils trop Kevin Durant ?

Les Warriors protègent-ils trop Kevin Durant ?

Draymond Green a été suspendu un match sans solde après avoir insulté et confronté Kevin Durant. Un incident qui nous interpelle sur la manière dont les Golden State Warriors traitent KD à l’approche de sa Free Agency.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Pour une fois, les Golden State Warriors ne concentrent pas l’attention médiatique pour leurs talents ou leurs records battus mais à la suite d’une discussion animée et houleuse dans le vestiaire. S’il y en a sans doute eu des dizaines et des dizaines de ce type depuis leur premier sacre en 2015, la nouveauté concerne la manière dont les dirigeants et le staff ont géré les suites de cet incident. Habituellement, les brouilles étaient étouffées et réglées en interne. Avec seulement le vétéran David West pour les évoquer sans réellement en parler après le dernier titre : « Les gens n’ont aucune idée [de tout le drama qui se passe en coulisse] et ils seront choqué quand ça sortira. Mais le fait que rien ne soit ébruité en dit long sur cette franchise. » Ils ont changé d’approche en suspendant Draymond Green, coupable d’avoir insulté Kevin Durant et sans doute plusieurs autres coéquipiers. Les images ont déjà fait le tour de la planète basket. Warriors et Clippers étaient à égalité 106-106 dans les dernières secondes du dernier quart temps. Avec une dernière possession pour Golden State. Green a pris la gonfle et l’a remonté tout seul avant de la perdre, au grand désarroi d’un Durant agité qui réclamait la balle. Les doubles-champions en titre se sont ensuite inclinés en prolongation. Les deux All-Stars ont commencé à se prendre le bec sur le banc avant de poursuivre leur dispute après la rencontre. Pris d’assaut, Green a riposté en évoquant la future Free Agency de KD. Une manière de questionner la loyauté de son camarade ? Avec évidemment des insultes dans le lot. Les dirigeants des Dubs n’ont peut-être pas volontairement cherché à prendre le parti de Durant en suspendant Green un match – sans solde. Peut-être s’agissait-il d’envoyer un message au joueur pour lui expliquer qu’il avait cette fois franchi les bornes. Mais le fait que la dispute implique le MVP des deux dernières finales n’est probablement pas anodin. Les Warriors ont bien compris qu’il était tout à fait possible que la star fasse ses valises en 2019. Cette possibilité est bien plus réelle qu’elle ne l’était en juillet dernier, quand KD a prolongé pour un an (avec une autre année en option) malgré une deuxième saison à Oakland plus terne en termes de plaisir malgré le sacre à l’arrivée. Les Warriors n’ont pas attendu un « That’s why I’m Out » (« C’est pour ça que je m’en vais » mais s’en aller d’où ? De quoi ? Kevin Durant prend soin d’éviter de parler de son avenir à chaque conférence de presse mais il balancerait un indice sur son futur, comme ça, devant des caméras braquées sur lui en permanence ?) pour s’inquiéter de la prochaine décision de leur joueur. Même des membres de l’entourage du bonhomme se demandent ce qu’il chercher réellement. Et c’est justement quand quelqu’un se cherche qu’il a tendance à multiplier les expériences et les nouveaux challenges (Neeeew Yooooooooooork *Alicia Keys Voice*). Mais du coup, la franchise est aux petits soins avec sa star. Les dirigeants et les coaches savent que cette équipe tourne autour de Stephen Curry avant tout. Ils ne veulent pas froisser plus l’ego de KD. D’habitude à coup de déclarations. Cette fois-ci avec cette suspension de Draymond Green. Et on peut se demander si elle est légitime. Selon les sources, ce dernier a reproché à Kevin Durant d'avoir laissé les options ouvertes sur son avenir, faisant du même coup de son cas une distraction pour le reste de l'équipe. Il lui a aussi rappelé que les Warriors gagnaient avant son arrivée. Est-ce que tout ça méritait vraiment une suspension ? Il faudra tout de même se demander l’impact que ce traitement peut avoir auprès des autres cadres. Et sur la relation entre les deux hommes ainsi que pour la suite de la saison... et au-delà.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest