Klay Thompson veut un contrat maximum

Convoité par les Minnesota Timberwolves et apprécié par l'encadrement de sa franchise actuelle, Klay Thompson pourrait réclamer le max cet automne.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Rumeurs
Klay Thompson veut un contrat maximum
La free agency est une étape particulièrement délicate à gérer pour les joueurs dont le « contrat rookie » arrive à expiration ainsi que pour toutes les parties impliquées tout au long du processus. Le joueur en question a l’occasion de tester le marché et choisir une nouvelle équipe mais il n’est pas réellement maître de son destin étant donné que sa franchise a la possibilité de s’aligner sur toutes les offres si elle souhaite le conserver. Les autres équipes sont donc souvent contraintes de payer un joueur au-delà de sa « valeur réelle » sur le marché afin de dissuader sa franchise de s’aligner. Ce qui s’apparentait alors comme un avantage pour cette dernière prend des allures de dilemme : Dois-je offrir le max à Gordon Hayward ? Chandler Parsons mérite-t-il 15 millions de dollars par an ? Le Jazz et les Rockets ont pris deux décisions différentes, preuve qu’il n’existe pas une pensée unique sur le sujet. Afin d’éviter ce processus, les franchises ont la possibilité de prolonger leurs jeunes joueurs quelques mois avant l’expiration de leur « contrat rookie ». Ainsi, Klay Thompson, drafté en 2011, est susceptible de signer une extension dès cet automne. Il s’agit alors d’effectuer le bon calcul : combien proposeront les autres équipes ? Va-t-il exploser et faire grimper sa valeur ? [superquote pos="d"]Pourquoi surpayer un joueur qui peut être échangé contre Kevin Love ? [/superquote]En ce qui concerne le jeune joueur des Warriors, ses agents ont déjà annoncé la couleur : ils demandent un contrat au montant maximum, à savoir 63 millions sur quatre ans ou 80 millions et des poussières sur cinq ans (selon le Salary Cap fixé par la ligue pour la saison 2015-2016). Cette somme parait élevée pour un joueur comme Klay Thompson. Le garçon est prometteur, c’est un excellent shooteur, un défenseur solide et la pauvreté de la ligue au poste 2 fait de lui l’un des meilleurs arrières sur le marché. Si l’on considère que les contrats au montant maximum sont réservés aux superstars, Thompson ne devrait pas toucher autant d’argent. Mais comme nous l’avons expliqué ci-dessus, la réalité du marché est désormais différente. Les exigences des représentants de Thomson ont de quoi faire réfléchir les dirigeants des Warriors. Avec l’augmentation envisagée du Salary Cap, ils auront de quoi payer le jeune joueur. Mais ne devraient-ils pas plutôt l’échanger contre Kevin Love ? Les Wolves seraient prêts à lâcher leur superstar si jamais Golden State acceptait d’inclure l’autre membre des « Splash Brothers » dans l’échange. Si ce dernier est amené à être surpayé, pourquoi ne pas le transférer pour mettre la main sur l’un des dix meilleurs joueurs du monde ? Bruits de couloirs, échanges en préparation, signatures à venir, retrouvez toutes les dernières rumeurs NBA en cliquant ici.
Afficher les commentaires (12)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest