LaMarcus Aldridge : « Les Spurs m’ont fait me sentir à la maison »

Lors de sa présentation officielle aux San Antonio Spurs, LaMarcus Aldridge a justifié son choix de rejoindre la franchise texane.

Damien Da SilvaPar Damien Da Silva | Publié  | BasketSession.com / NEWS
LaMarcus Aldridge : « Les Spurs m’ont fait me sentir à la maison »
Est-ce que LaMarcus Aldridge avait besoin d'expliquer son choix ? En s'engageant avec les San Antonio Spurs pour 80 millions de dollars sur 4 ans, l'intérieur n'a pas vraiment pris une décision surprenante. À bientôt 30 ans et après 9 ans aux Portland Trail Blazers, il avait besoin de franchir un cap et surtout de se donner une vraie chance de remporter un titre NBA avant la fin de sa carrière. Même si l'effectif autour de lui à Portland était intéressant, il faut être honnête et reconnaître que cette équipe ne pouvait pas remporter le trophée Larry O'Brien en l'état actuel des choses. Et en cas de départ de sa franchise d'origine, quand ton objectif c'est de remporter un titre, quoi de mieux que les San Antonio Spurs ?
"Je suis excité à l'idée de faire partie de cette équipe, d'intégrer une formation avec une vraie culture de la gagne. Je vais tenter d'écrire l'histoire ici", a lancé LaMarcus Aldridge dès sa présentation.
[superquote pos="d"]"Pop m'a parlé de basket, et c'était juste génial", LaMarcus Aldridge.[/superquote]Et effectivement, l'intérieur va avoir l'opportunité d'être l'un des membres importants des prochains succès des Spurs. En le signant pour 4 ans avec un contrat max, les dirigeants texans lui ont clairement donné les clés de cette équipe pour la gestion de l'après Tim Duncan, en compagnie de Kawhi Leonard bien évidemment. Lors des différents entretiens avec les franchises intéressées par ses services, LaMarcus Aldridge a été particulièrement charmé par les Spurs. Avec les présences de Tim Duncan, Tony Parker, R.C. Buford et surtout Gregg Popovich, San Antonio a fait la différence sur le dossier LMA. Lors d'une interview avec ESPN, Aldridge a accepté d'en dire plus sur les discussions qu'il a eues avec Popovich.
"Vous avez vu ses réponses aux journalistes de TNT ? C'était un peu comme ça, mais en un peu plus gentil, a plaisanté Aldridge. Pop ne va pas te raconter des histoires, il ne va pas être gentil. Il est vraiment honnête. (...) Il est venu avec un discours clair, il avait des bonnes choses à me dire, mais ce n'était pas simplement une heure et demi où il m'a lancé des fleurs. Il m'a parlé de basket, et c'était juste génial", a reconnu Aldridge.
Sans parler de l’attrait sportif des Spurs, la franchise a donc réussi à séduire LaMarcus Aldridge lors des deux rendez-vous avec lui. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si de nombreux rapports de la presse américaine ont annoncé que Gregg Popovich allait entraîner cette franchise pour encore 5 saisons, LMA a demandé des garanties pour travailler avec Pop et il a visiblement été entendu. En tout cas, malgré quelques doutes légitimes au départ, l'ailier-fort a été emballé par le projet et surtout par l'esprit de famille des Spurs.
"Les Spurs, c'est vraiment une famille. Ils ont de nombreux gars qui veulent simplement gagner et ils jouent d'une façon tellement collective juste pour atteindre cet objectif. Quand vous prenez une telle décision, vous n'êtes jamais 100% sûr de vous. (...) Mais en parlant avec R.C., avec Pop, ces gars m'ont fait me sentir à l'aise, comme à la maison."
De retour dans sa région d'origine, le Texas, LaMarcus Aldridge va bel et bien retrouver sa maison à partir de maintenant. Mais le plus dur va commencer pour lui. En quittant les Portland Trail Blazers et en s'engageant avec les San Antonio Spurs, il a annoncé ses ambitions pour la suite de sa carrière : il veut remporter une bague. Et avec l'effectif assez incroyable de la franchise texane, David West a également renforcé les Spurs, tout le monde désigne les hommes de Gregg Popovich comme les grands favoris de la saison 2015-2016. Assurément, LaMarcus Aldridge sera attendu au tournant la saison prochaine, il va devoir tout simplement démontrer qu'il a les épaules pour prendre la succession d'une légende de la NBA, la succession de Tim Duncan.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest