LaMelo Ball, première victime de LaVar Ball

LaMelo Ball, première victime de LaVar Ball

LaMelo Ball est la risée d'internet depuis ce weekend. Et ça, c'est clairement de la faute de son père, LaVar Ball.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
LaVar Ball parle beaucoup. Constamment. Et il raconte un paquet de conneries, dont le but reste parfois flou même s'il semble évident qu'il y a une fin commerciale derrière ses provocations. Qu'il parle, à la limite, c'est une chose. Mais ses débilités peuvent-elles nuire à ses fils ? La question se pose surtout pour Lonzo Ball, le prospect attendu dans les trois premiers choix de la prochaine draft. Mais l'aîné est déjà grand, il sait se distancer de son père. Plusieurs dirigeants NBA se sont même publiquement déjà exprimés sur le sujet, assurant que LaVar n'entrait pas dans l'équation dans leur évaluation du jeune meneur passé par UCLA. En revanche, pour le petit dernier, LaMelo Ball, le problème est plus délicat. Le dernier des trois Big Baller (Brand) est âgé d'à peine quinze ans mais il est devenu l'une des cibles préférées d'internet. Surtout après sa contre-performance lors d'un match AAU ce weekend. Une compilation de ses tirs forcés et de ses balles perdues a été publiée sur internet. Le gamin est vivement critiqué depuis.

LaMelo Ball catastrophique en AAU

http://www.dailymotion.com/video/x5o8osh_le-pire-de-lamelo-ball-lors-de-la-raclee-recue-par-son-equipe_sport Au premier visionnage, la vidéo donne envie de se ranger du côté de la majorité des internautes. LaMelo Ball a cette dégaine de petit affronté insolent et arrogant. Sans juger sa personnalité (que peu connaisse, finalement), il est évident que sa sélection de shoots et sa propension à jouer perso est à vomir. Le speech de LaVar Ball, le coach de l'équipe AAU, à la mi-temps est du même coup bien ironique. Le paternel réclamait à ses joueurs de faire circuler un peu plus la balle alors que son fils balançait brique sur brique. Leur équipe s'est inclinée de 52 points (109-57). Mais l'adversaire, le Compton Magic, est l'un des programmes AAU les plus réputés du PAYS. Pas juste de la Californie mais bien à l'échelon national. C'est une usine à futurs joueurs NCAA et même éventuellement NBA. Récemment, Allen Crabbe (Portland Trail Blazers) est passé par le Magic. Bref, ce n'est pas un adversaire lambda. De plus, la plupart des joueurs sont plus vieux que LaMelo, à peine entré dans l'adolescence.

Ciblé à cause de LaVar Ball

Le coach de Compton a avoué après coup qu'il n'était pas difficile de motiver ses ouailles pour ce match. Ils voulaient faire taire le père Ball. Et vu qu'il ne joue pas, autant martyriser son fils. LaMelo Ball a été poussé, provoqué, etc. Ses adversaires directs se sont acharnés en défense. De la même façon que les internautes se sont ensuite déchargés sur lui lorsque la vidéo est sortie. LaVar Ball est devenu un phénomène mondial - au sein de la sphère basket - cette année. Et LaMelo en paye le prix. Contrairement à Lonzo, relativement tranquille au lycée, toute la suite de sa scolarité sera épiée. Tous ses matches. Tous ses mauvais matches. Le garçon a mis 50 points le soir même. Mais parler de ses exploits est devenu bien moins intéressant, surtout vu sa propension à shooter sans arrêt. Quelque part, il sert juste de punching-ball pour tous ceux qui ne peuvent atteindre son père...    
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest