Leaky Black, l’improbable héros des Hornets

Leaky Black, inconnu du grand public, n'a joué que 5 minutes contre Minnesota, mais il a totalement changé la fin du match. Et avec un nom pareil...

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Leaky Black, l’improbable héros des Hornets

Improbable mais vrai. Un type nommé Leaky Black qui tourne à 1.7 points, 0.8 rebonds et 0.4 passes de moyenne depuis son arrivée en NBA en tant que joueur non-drafté, a offert une victoire inattendue aux Hornets contre la meilleure équipe de l'Ouest. L'ailier de 24 ans, débarqué en provenance de North Carolina et réputé pour sa défense lorsqu'il portait le prestigieux maillot des Tar Heels, n'a eu besoin que de 5 minutes face aux Timberwolves pour briller.

Black, de son vrai prénom Rechon, a inscrit 7 points, pris 3 rebonds, donné une passe et réussi un contre sur le temps qui lui était imparti. Surtout, le contre en question, à quelques secondes de la fin sur Karl-Anthony Towns, a permis à Charlotte de l'emporter. Derrière, Leaky Black a été envoyé sur la ligne et a mis les deux premiers lancers francs de sa carrière en NBA pour donner trois points d'avance aux Hornets.

Evidemment, les fans des Wolves ne manqueront pas de souligner que Black a très probablement fait faute sur KAT sur l'action en question, mais ça ne remet pas en question l'implication et le côté "clutch" du money time réalisé par celui qui était apparu à 11 reprises et pour des miettes de temps de jeu avant ce succès.

On lui souhaite maintenant de se faire une place de choix dans la rotation et de se stabiliser en NBA. Il a en tout cas le nom pour continuer à faire parler de lui. Leaky veut dire tout un tas de choses dans l'argot américain. C'est notamment un synonyme de cocaïne, ou un adjectif pour parler d'une fille aux moeurs un peu légère, en même temps qu'un autre moyen de dire que quelqu'un a une forte envie d'uriner.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest