L’homophobie de Mark Jackson à l’origine de son renvoi ?

Le côté gay friendly de la Bay Area et l'homosexualité du président des Warriors n'ont pas joué en faveur de Mark Jackson, auteur de commentaires douteux sur le sujet.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
L’homophobie de Mark Jackson à l’origine de son renvoi ?
La rumeur sortie vendredi par le San Francisco Bay peut-elle expliquer pourquoi les Warriors n'ont pas conservé Mark Jackson pour la saison prochaine. Malgré des résultats encore acceptables (une élimination au 1er tour des playoffs), l'ancien meneur de jeu a été remplacé par le novice Steve Kerr. Pour le quotidien californien, l'aversion de Jackson pour les homosexuels est l'une des raisons pour lesquelles la direction a souhaité se séparer de lui. On se souvient qu'au moment du coming-out de Jason Collins, il avait été l'un des seuls à émettre des commentaires douteux ("J'ai une idée de ce qui est bien et de ce qui ne l'est pas. Je vais prier pour lui et sa famille"). Cette fois, le SF Bay relate un épisode où Jackson aurait été interrogé sur la possibilité d'engager Collins avant qu'il ne rejoigne Brooklyn. Réponse du coach aujourd'hui au chômage : "Pas dans mon vestiaire". Lorsque l'on met en lumière le fait que la Bay Area est l'une des zones les plus gay-friendly des Etats-Unis et que Rick Welts, le président des opérations basket de Golden State, est ouvertement gay, on comprend un peu mieux le fait que Jackson soit devenu indésirable à l'Oracle Arena. A l'heure où la ligue joue la carte de la tolérance et se montre impitoyable face aux comportements haineux (comme dans l'affaire Sterling), le consultant ESPN n'est pas sûr de retrouver du travail aussi facilement que prévu.
Afficher les commentaires (60)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest