3 transferts pour renforcer les Los Angeles Clippers

3 transferts pour renforcer les Los Angeles Clippers

Toujours dans la course au podium, les Los Angeles Clippers sont peut-être à une pièce de vraiment jouer le titre cette saison.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Ces propositions de transferts, vous les avez peut-être entendues dans notre Late Show traditionnel du mardi soir (23 heures sur notre chaîne Twitch). Sauf que le son a coupé à maintes et maintes reprises, d’où l’idée de les mettre sur papier aujourd’hui. C’est parti pour 3 transferts susceptibles de changer le destin des Los Angeles Clippers.

Fred VanVleet retrouve Kawhi Leonard

C’est intéressant parce que son nom – et celui de Kyle Lowry – a été connecté récemment à la franchise californienne. Logique : les Clips ont besoin d’un meneur ou même plus globalement d’un guard capable de jouer des picks-and-roll. L’idée global en regardant le roster revient à affirmer qu’il faudrait un gestionnaire. Mais ce n’est même pas sûr qu’un vrai organisateur de jeu soit le vrai problème. La balle passera de toute façon par Kawhi Leonard et par Paul George. Les Boston Celtics n’ont pas de vrai meneur et ils disposent de la meilleure attaque en NBA.

En revanche, il faut donc cette troisième lame. Ce troisième mec capable de percuter balle en balle et de faire des différences, de créer des décalages. C’est là où Fred VanVleet a le profil parfait. Champion avec les Toronto Raptors (et avec Leonard) en 2019, l’ancien joueur non drafté est monté en grade et se retrouve aujourd’hui dans un rôle qui ne lui colle pas vraiment à la peau. Ce n’est ni une première, ni une deuxième option. Plutôt un excellent troisième ou quatrième homme dans une formation comme celle de Los Angeles.

Il est trop irrégulier, pas assez athlétique et peut-être tout simplement pas assez fort pour prétendre à plus. Ça tombe bien, il n’aurait pas autant de pression aux Clippers. Pas autant le besoin d’être performant soir après soir. Du moment qu’il brille 4 matches sur 7 à chaque série. C’est aussi une belle assurance en cas de pépin passager de PG ou Leonard : ça donne potentiellement plus de chances d’aligner deux All-Stars en même temps chaque soir et donc d’aller chercher l’avantage du terrain à l’issue de la saison régulière.

Les Raptors sont susceptibles de faire du ménage dans les prochains jours. Il est peu probable qu’ils se séparent de Pascal Siakam et/ou d’OG Anunoby, sauf offre mirobolante. En revanche, des départs de Gary Trent Jr et de Fred VanVleet, qui disposent tous les deux d’une option sur la prochaine saison, sont plus crédibles.

FVV est un joueur autour des 20 points par match mais ça ne veut pas dire que Toronto demandera tant d’assets en échange. Il est même possible, vu la nature du marché, que la franchise finisse par accepter une offre n’incluant pas un premier tour de draft. C’est un peu la seule chance des Clippers. Si les enchères montent et qu’une franchise propose un pick, même protégé, il n’ira pas à L.A. Et les Angelenos n’ont plus vraiment de réserves en tours de draft.

Il faut qu’ils essayent de vendre des contrats intéressants – qui serviront de futurs assets pour les Raptors – et des jeunes. Masai Ujiri va pousser pour Ivica Zubac. C’est le joueur que les Clippers ne doivent pas sacrifier. Tous les autres peuvent être inclus selon les demandes des dirigeants canadiens. Même Terance Mann.

Le joueur de 26 ans n’a pas eu l’évolution attendue après son carton en playoffs il y a deux ans mais ça reste un arrière athlétique et assez jeune qui peut intéresser le front office des Raptors. Si Toronto préfère Amir Coffey ou BJ Boston, ce sont eux qui doivent être inclus dans le deal.  Luke Kennard n’a pas un potentiel très excitant mais son contrat sur plusieurs saisons en fait un futur atout dans un transfert à venir d’ici quelques mois.

Le transfert

L.A. récupère : Fred VanVleet

Toronto récupère : Luke Kennard, John Wall, Terance Mann, deux seconds tours.

Chris Paul retrouve les Los Angeles Clippers

Ce serait une belle histoire. Il se murmure que les Phoenix Suns commencerait à envisager la vie sans Chris Paul. Là aussi, ça se comprend. Le vétéran accuse le coup physiquement et sa production décline cette saison. Il lui reste deux ans de contrat. Sauf que la fenêtre de tir s’est refermée et la franchise de l’Arizona préfèrera sans doute opter pour une transition rapide en libérant de l’espace sous le cap avant de partir à la pêche aux gros poissons pour entourer Devin Booker.

CP3 ne peut plus rapporter trop d’assets mais l’idée pour les Suns c’est de rester compétitif en dégageant de la masse salariale. Le contrat expirant de Reggie Jackson peut les intéresser. Il est évidemment moins fort que Paul. Mais Phoenix ne gagnera pas le titre cette saison de toute façon. Le but, encore une fois, c’est juste de faire bonne figure pour ensuite vendre un projet à des stars libres sur le marché.

Le transfert

L.A. récupère : Chris Paul

Phoenix récupère : Reggie Jackson, Luke Kennard, Amir Coffey, un second tour.

Libérons Evan Fournier !

Evan Fournier est coincé aux New York Knicks. Et la franchise de Manhattan ne veut pas attacher un pick à son contrat pour s’en séparer. Sauf qu’elle fait baisser la valeur du Français en ne le faisant pas jouer. C’est dommage parce que ce dernier peut vraiment aider plusieurs équipes en NBA. Il lui faut simplement un rôle mieux adapté. Soit celui de deuxième playmaker – mais il est peut-être trop juste, no offense, dans une équipe qui vise autre chose qu’un second tour de playoffs – soit celui de sixième homme très talentueux en sortie de banc.

Les Clippers ont besoin de punch. S’ils échouent sur les cibles VanVleet et Lowry (ou Paul), ils devront au moins amener une vraie menace balle en main sur leur banc. Quitte à sacrifier d’autres bons joueurs de complément. Luke Kennard, par exemple, peut intéresser les Knicks. Parce que contrairement à Fournier, c’est un vrai spot-up shooteur. Il n’est pas bon en défense mais il pourra plus facilement se faire sa place dans la rotation grâce à sa spécialité.

Le transfert

L.A. récupère : Evan Fournier

New York récupère : Luke Kennard

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest