Le banc des Clippers a fait la différence

Comme on pouvait s'y attendre, le banc du Thunder a été dominé de la tête et des épaules par celui des Los Angeles Clippers cette nuit. Jamal Crawford et ses compères ont un vrai rôle à jouer dans cette série.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Le banc des Clippers a fait la différence
Avec la fatigue accumulée par les titulaires, conséquence d’une longue saison régulière et d’une hausse de l’intensité, les réservistes jouent un rôle crucial dans le succès d’une équipe en playoffs. Ils peuvent faire pencher un match ou deux, des victoires qui décideront éventuellement du sort d’une série. L’adage veut que la défense fasse gagner des titres – et la défense était sans aucune contestation possible le plus gros point noir du Thunder cette nuit – mais le banc est lui aussi un facteur important de la réussite d’un groupe. Bien qu’encore un peu léger dans la raquette, la deuxième unité des Los Angeles Clippers est considérée comme l’une des plus fiables et des plus performantes de la Conférence Ouest. Jamal Crawford et ses compères l’ont encore prouvé cette nuit. Déjà lancés sur les chapeaux de roue par Chris Paul, les Clippers ont continué à prendre le large même lorsque les titulaires reprenaient des forces sur le banc (NB : Seul Blake Griffin a passé plus de 30 minutes sur le parquet).
« Jamal Crawford vous a montré pourquoi il a été élu meilleur sixième homme de la saison », déclarait Chris Paul.
Crawford, récemment nommé meilleur remplaçant de la ligue pour la deuxième fois de sa carrière, a une nouvelle fois fait le spectacle en sortant du banc. Le natif de Seattle a inscrit 17 points sans forcer, tout en profitant des espaces laissés par la défense fantomatique d’Oklahoma City. Glen Davis a lui aussi fait sa part du travail et c’est l’ensemble du banc des Los Angeles Clippers qui a pris le dessus sur celui de son adversaire. Reggie Jackson, si brillant face à Memphis, n’a pas eu l’impact espéré sur la rencontre. Il a terminé la partie avec 4 points à 1/8 aux tirs. Caron Butler, revenu dans la peau d’un réserviste après avoir été titulaire lors des deux dernières rencontres contre les Grizzlies, n’a pas su trouver son rythme (1/7).
« Je crois en tous nos joueurs, nous devons faire des ajustements », expliquait Scott Brooks après la rencontre.
Le coach du Thunder est justement réputé pour ne modifier que très rarement ses plans. Il nous a offert l’un de ses plus grands coups tactique lors du tour précédent en plaçant Caron Butler dans le cinq majeur, en lieu et place de Thabo Sefolosha. Cet ajustement a donné un visage bien plus offensif à son équipe et OKC a remporté les deux derniers matches. Sefolosha a regagné sa place en vue du duel avec Chris Paul. Le Suisse était censé défendre sur le meneur des Clippers si jamais Russell Westbrook ne parvenait pas à contenir la star de Los Angeles. Vu la performance de « CP3 » hier soir, on peut en conclure que les deux titulaires du Thunder ont échoué. Scott Brooks va-t-il oser relancer Butler dans sa ligne de départ, quitte à s’exposer un peu plus en défense ? Le coach va devoir trouver rapidement une solution. Sous peine de devoir laisser Kevin Durant et Russell Westbrook durant de très, très, très longues séquences sur le parquet pour éviter que son équipe prenne le bouillon face aux remplaçants des Clippers…
Afficher les commentaires (8)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest