Les 10 joueurs les plus décevants de la saison

Les 10 joueurs les plus décevants de la saison

On les attendait bien plus beaux et performants, mais ils n'ont pas répondu présents. Voici les joueurs les plus décevants de la saison.

Mike Conley (Utah Jazz)

C'est en partie l'arrivée de Mike Conley qui a poussé bon nombre d'analystes et observateurs à faire du Jazz un prétendant au podium à l'Ouest. Logique, tant l'ancien meneur de Memphis a fait du superbe boulot dans une relative discrétion pendant des années, au point d'être souvent considéré comme l'un des meilleurs joueurs à n'avoir jamais été All-Star. Malheureusement, tout n'a pas été rose pour lui à Salt Lake City. Conley est resté un leader de qualité dans le vestiaire d'Utah, mais on a quasiment jamais vu le Conley des Grizzlies, efficace des deux côtés du terrain. Mike Conley n'a pas été épargné par les pépins physiques, ce qui explique aussi qu'il n'ait pas réussi à donner le meilleur de lui-même. Malgré ça, sa baisse de régime a été spectaculaire. L'ex-meneur d'Ohio State est passé de 21. points par match à 13.8, mais aussi de 43.8 à 40.5% d'adresse globale, sans que l'on sente sa patte sur l'équipe pendant les 41 matches où Quin Snyder a pu employer ses services. Au moment où la saison a été interrompue par la pandémie, Conley semblait revenir petit à petit à un niveau intéressant. Peut-être cela se poursuivra-t-il dans la bulle et pendant les playoffs NBA. Pour le moment, en tout cas, ce sont Rudy Gobert et Donovan Mitchell, All-Stars en 2020, qu'il faut féliciter pour la 4e place du Jazz à l'Ouest. Défenseur de l'année : notre top 10 définitif

Lauri Markkanen (Chicago Bulls)

Si les fans des Bulls veulent tant que Jim Boylen ne soit plus le coach de l'équipe la saison prochaine, c'est aussi parce qu'ils estiment qu'il n'a pas réussi à tirer le meilleur de certains joueurs-clés. Lauri Markkanen, excellent à ses débuts en NBA, est en chute libre cette saison. Clairement, l'entente technique n'est pas idéale entre le Finlandais et Boylen. A tel point que l'agent du "Finnisher" a fait courir le bruit d'un mécontentement et d'envies d'ailleurs pendant quelques semaines, avant que le tandem GarPax ne soit remplacé. Cette saison, Markkanen a souvent paru perdu et hésitant sur le terrain. Sur toutes les catégories statistiques, son rendement est en berne : moins de points (14.7 contre 18.7), moins d'adresse en global et à 3 points, mais aussi tout simplement moins d'impact sur le jeu. Son real plus/minus, qui fait généralement foi pour témoigner de l'influence d'un joueur, est négatif et fait de lui le 31e "meilleur" poste 4 de la ligue. Pas franchement la progression que l'on envisageait pour lui il n'y a pas si longtemps. Le changement de direction (et possiblement de coach) à Chicago, devrait permettre de voir s'il s'agissait simplement d'une incompatibilité avec un technicien, ou d'un problème plus sérieux et durable. Lire la suite
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest