Le Thunder, spécialiste de l’agression physique

Les joueurs du Thunder sont jeunes, talentueux mais aussi très athlétiques. De quoi poser de gros problèmes aux joueurs des San Antonio Spurs.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Le Thunder, spécialiste de l’agression physique
14 interceptions, 18 balles perdues provoquées et 30 points inscrits en contre-attaque. Certains chiffres ne trompent pas. Le Thunder d’Oklahoma City a fait la différence en défense cette nuit, limitant ainsi les San Antonio Spurs à 94 points à 43% de réussite aux tirs.
« Notre défenseur a été excellente » se réjouit Scott Brooks.
Le Thunder encaisse 100,3 pts sur 100 possessions en moyenne cette saison. Une marque qui classe la franchise en cinquième position, derrière les Pacers, les Bulls, les Warriors et les Spurs. Mais les hommes de Scott Brooks ont parfois des ratés. Russell Westbrook a le potentiel pour devenir un stoppeur à la mène – en plus de son talent offensif – mais son instinct le pousse à prendre des risques et à tenter des interceptions parfois impossibles. Une fâcheuse tendance qui coûte parfois des paniers faciles. Kevin Durant alterne le bon et le nettement moins bon en défense selon les matches. En revanche, sous le cercle, Serge Ibaka et Kendrick Perkins font le sale boulot.
« Ibaka a dû gêner 25 tirs », constate Russell Westbrook. « Il n’a même pas besoin de sauter. Lorsque vous pénétrez le long de la ligne et que vous voyez Serge, vous réfléchissez à deux fois (avant de tirer). »   « C’est un excellent défenseur », ajoute Gregg Popovich « Peut-être le meilleur de la ligue pour aller d’un côté à l’autre du parquet ».
Serge Ibaka a fini avec 3 blocks cette nuit. L’Espagnol a bien gêné Tim Duncan, comme à son habitude. Autrefois dominateurs dans ce genre de batailles de tranchées, les Spurs ne peuvent plus tenir le coup face à la puissance physique du Thunder.
« Si l’on joue lentement, ils sont trop longs, trop athlétiques et trop talentueux pour nous », estime le « Pop ». « On a eu du mal à réagir à leur densité physique. Cela a entraîné des tonnes de balles perdues. Et vous ne pouvez pas gagner un match lorsque vous encaissez 30 points sur contre-attaque. »
Les matches de la saison régulière révèlent rarement le vrai niveau d’une équipe. Mais on peut toujours piocher des indices dans les confrontations entres les meilleures franchises. Et on pourra retenir que, cette saison, le Thunder a limité les Spurs à 95 points sur 100 possessions en quatre matches. De bon augure avant un éventuel affrontement en playoffs.
Afficher les commentaires (11)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest