Pat Riley a-t-il inventé les analytics dans les années 90 ?

Le plus/minus ? Le PER ? Toutes ces stats prisées par les geeks, ce génie de Pat Riley s'en servait avant qu'elles ne soient inventées.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Pat Riley a-t-il inventé les analytics dans les années 90 ?

Le livre de Chris Herring, "Blood in the Garden", vient de sortir aux Etats-Unis et les extraits déjà parus laissent penser qu'on est sur du très haut niveau. Dans l'un d'entre eux, on découvre que bien avant que les stats avancées, les fameuses "analytics" ne deviennent l'alpha et l'oméga en NBA, Pat Riley avait déjà plus ou moins théorisé la chose.

Celui que l'on imagine toujours plus comme un coach - puis un dirigeant - davantage basé sur le mental et la stratégie que sur les chiffres - était pourtant un pionnier en matière d'utilisation des statistiques.

Bob Salmi, alors coordinateur vidéo des New York Knicks coachés par Riley entre 1991 et 1995, raconte ainsi dans le livre que le futur boss du Miami Heat demandait à son staff de compiler les statistiques des joueurs selon leur poste et à travers toute la ligue.

"Il regroupait les joueurs par numéros de 1 à 10. Le 1 était pour les meneurs, le 5 pour les pivots, le 6 les meneurs remplaçants, le 10 pour les pivots remplaçants. Il me faisait remplir les données de scoring, d'efficacité, de rebonds, de défense, dans un système de tableur. Excel n'existait pas encore vraiment, donc j'utilisais un truc qui s'appelait Lotus 1-2-3".

Comme le raconte Herring ensuite, la méthode est novatrice et inspirera bien des outils très prisés aujourd'hui.

"Le résultat était une sorte de première version de ce qui deviendra 15 ans plus tard le Player Efficiency Rating. Pat Riley demandait aussi à Salmi de noter de quelle manière New York performait sur le temps de jeu de chaque joueur. Cette mesure universelle est aujourd'hui connue comme le plus/minus.

Ses assistants devaient aussi prendre des notes sur les écrans-retard, les fautes provoquées, le positionnement défensif sur les shoots et les rotations défensives manquées".

Le livre de Chris Herring, truffé d'histoires passionnantes sur cette période chérie par les fans des Knicks, est disponible à l'achat en ligne depuis cette semaine.

Pat Riley ne serait pas devenu Pat Riley sans... un accident de vélo

 

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest