Pourquoi il ne faut pas enterrer les Wolves

Même si le chemin sera pentu, les playoffs ne sont plus une utopie pour les Wolves.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Pourquoi il ne faut pas enterrer les Wolves
On a sans doute voulu aller un peu vite en besogne avec les Wolves, en pensant que Tom Thibodeau en ferait une machine de guerre en un coup de baguette magique. Le début de saison des jeunes loups de Thibs a été poussif, pour ne pas dire très médiocre, avec un paquet d'effondrements dans le 4e quart-temps et de défaites évitables. Mais alors qu'on les pensait condamnés à une nouvelle saison d'apprentissage dans les bas-fonds de la Conférence Ouest, Karl-Anthony Towns et ses camarades de jeu ont donné des signes encourageants de progression. Au point même qu'une qualification en playoffs n'est pas complètement utopique.

Ricky la belle vie

Ricky Rubio sur le point d'être tradé, c'est un serpent de mer qu'on nous sert depuis deux ans. Les rumeurs vont bon train mais, en attendant, l'Espagnol est toujours le meneur titulaire des Wolves et sa forme récente va redonner espoir ceux qui croient dur comme fer à sa réussite en NBA - pour rappel, il n'a que 26 ans même si on a l'impression qu'il a 12 saisons dans la ligue derrière lui - et particulièrement dans le Minnesota. S'il est sorti sur blessure (à la cheville) contre les Clippers et a manqué la rencontre face à Denver, Rubio est un acteur majeur de la belle forme des hommes de Thibodeau, qui restent sur 6 victoires en 8 matches. Le meneur tourne à 13.3 points, 13.3 passes, 4.1 rebonds et 2.5 interceptions de moyenne sur les 6 derniers matches auxquels il a participé. Si son shoot est toujours inoffensif (36.3% sur ce laps de temps), on l'a vu attaquer le cercle avec beaucoup plus d'agressivité et de régularité que d'habitude (14 fois contre les Spurs, 8 et 7 contre Houston et Dallas), lui qui n'est jamais allé plus de 4 fois sur la ligne en moyenne sur une saison depuis le début de sa carrière. Son flair et sa vista sont eux intacts et même particulièrement affûtés en ce moment, peu de joueurs étant aussi doués pour trouver des espaces de passes au milieu de défenses serrées. Ricky Rubio ne deviendra jamais un shooteur fiable, mais avec ce qu'il propose à l'heure actuelle, les Wolves peuvent parfaitement poursuivre leur progression avec l'Espagnol comme point guard titulaire. Peu de meneurs théoriquement transférables sont autant capables de rendre leurs partenaires meilleurs et d'être aussi peu intéressés par leur rayonnement individuel. Pourvu que ça dure...

KATerpillar

Les attentes étaient très élevées autour de Karl-Anthony Towns au début de la saison. Normal, quand on réussit une telle saison rookie et que l'on fait preuve d'autant de maturité sur le terrain à 20 ans. Si ses statistiques restent impressionnantes pour un aussi jeune franchise player (22.4 points, 11.9 rebonds, 3 passes et 1.5 contre à 50.3%), "KAT" a parfois semblé en difficulté dans les moments-clés et face à des adversaires chevronnés. Il a d'ailleurs fait son auto-critique après une vingtaine de matches en expliquant que si les Wolves n'étaient pas performants, c'était de sa faute puisqu'il était le point d'ancrage de l'équipe. Depuis cette séance d'auto-flagellation, Towns a redressé la barre et affirmé son leadership positif. Depuis Noël, l'ancien intérieur de Kentucky est tout simplement n°2 au PER (Player Efficiency Rating), ce classement qui mixe productivité et efficacité, juste derrière James Harden, le favori du moment pour décrocher le titre de MVP en fin de saison.  Sur ses 10 derniers matches, le n°1 de la Draft 2015 tourne à 25.4 points, 13 rebonds à presque 60% d'efficacité. "KAT" est revenu aux fondamentaux en abandonnant presque le shoot extérieur pour se concentrer sur sa panoplie au poste et à mi-distance, tout en durcissant un peu une défense jusque-là un peu lacunaire en dehors de la protection du cercle. En ce moment, le Dominicain écrase tout sur son passage et s'est payé un abonnement au top 10... http://www.dailymotion.com/video/x59cxb9#user_search=1

Andrew Wiggins, l'instinct du tueur

Voilà 5 ans que les Wolves n'avaient plus inscrit de game winner au buzzer. Il s'agissait alors de Luke Ridnour et d'une toute autre époque pour la franchise... Andrew Wiggins, qui a connu une période de doute après un bon début de saison, a vaincu le signe indien et la poisse de Minny dans le 4e quart-temps grâce à un superbe shoot à 5 mètres contre les Suns. C'est d'une action de ce type dont le Canadien avait besoin pour montrer aux observateurs et à ses camarades qu'il est digne de confiance sous pression. On a peut-être assisté à un déclic pour Wiggins, dont les stats restent très honnêtes même si son potentiel pousse évidemment à en attendre davantage. La deuxième partie de saison pourrait servir à démontrer qu'il a justement passé un cap avec Tom Thibodeau. http://www.dailymotion.com/video/x59lcvu_andrew-wiggins-tue-les-suns-au-buzzer_sport

L'Ouest est ARCHI ouvert

On vous en parlait lundi, aucune équipe n'est réellement disqualifiée de la course à la 8e place à l'Ouest, ce qui est assez rare pour être signalé à ce stade de la saison.  Si pour beaucoup d'équipes ce spot serait un cadeau empoisonné, les Wolves valideraient leurs immenses progrès en se qualifiant pour les playoffs, quitte à être fessés par les Warriors au 1er tour. A l'heure de ces lignes, Minnesota est 12e et présente un bilan négatif (17 victoires, 28 défaites) qui ne devrait pas inciter à l'optimisme. Mais Denver, Portland et consorts ayant du mal à enchaîner les succès, les Wolves n'ont que 2 victoires de moins que les Nuggets, actuels 8e. Si leur bonne forme se confirme, les joueurs de Tom Thibodeau ont toutes les armes pour être l'une des dernières équipes en lice dans un peu plus de deux mois.

Les 7 derniers matches de Ricky Rubio

Date Opp. Score Min FGM FGA FG% 3PM 3PA 3PT% FTM FTA FT% Off Def Reb Ast TO Stl Blk PF Pts
Jan 24 @PHO W 112-111 33:42 4 8 50.0 1 1 100.0 5 6 83.3 2 2 4 10 1 1 0 3 14
Jan 19 @LAC W 104-101 16:35 0 3 0.0 0 1 0.0 0 0 0.0 1 3 4 4 3 0 0 0 0
Jan 17 @SA L 114-122 39:12 4 9 44.4 0 1 0.0 13 14 92.9 0 2 2 14 3 2 0 2 21
Jan 15 @DAL L 87-98 35:30 2 9 22.2 0 2 0.0 4 6 66.7 1 4 5 10 4 2 0 2 8
Jan 13 OKC W 96-86 36:16 6 12 50.0 0 2 0.0 2 2 100.0 1 3 4 14 5 4 0 3 14
Jan 11 HOU W 119-105 35:03 1 5 20.0 0 2 0.0 8 8 100.0 0 3 3 17 1 1 0 2 10
Jan 9 DAL W 101-92 30:28 3 9 33.3 0 2 0.0 7 7 100.0 0 5 5 15 3 5 0 4 13
 
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest