Rajon Rondo, la débandade continue

Rajon Rondo n'a joué que 10 minutes cette nuit, après avoir enchaîné les bourdes. On ne voit pas comment l'ancien meneur des Celtics pourrait encore porter le maillot des Mavs l'an prochain.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Il reste au moins deux matches de playoffs à Rajon Rondo pour sauver ce qui peut encore l’être. Ce qui devait être un nouvel élan pour l’ancien meneur des Celtics est en train de tourner au calvaire, avec comme point d’orgue cette indigente prestation livrée la nuit dernière contre Houston. Après seulement 10 minutes de jeu, le joueur de 29 ans a regagné le banc des Mavs et ne l’a plus quitté. La raison ? Quatre fautes sifflées rapidement contre lui, une faute technique pour une prise de bec avec James Harden et une violation des 8 secondes pour ne pas avoir remonté le terrain assez rapidement. Dans la foulée, celui qui passe généralement pour un bon défenseur a laissé le vétéran Jason Terry lui filer sous le nez pour inscrire un panier à 3 points. La sanction a été immédiate. [superquote pos="d"]Quatre fautes, une technique et une violation des 8 secondes en... 10 minutes.[/superquote]Plutôt que de lui offrir une chance de se rattraper dans un match qui s’est joué dans le dernier quart-temps, Rick Carlisle a voulu marquer le coup. Ce sont donc JJ Barea et Raymond Felton qui ont assuré à la mène pendant que le All-Star jetait avait l’œil mauvais au bord du terrain. Deux hommes qui ont des profils bien différents et sans doute moins de talent, mais qui suivent à la lettre ce que leur demande le coach champion NBA en 2011.
« J'ai aimé la manière dont les autres gars jouaient et Rajon avait quatre fautes, donc j'ai décidé de ne pas le remettre sur le terrain. C'est une décision de coaching », a commenté Rick Carlisle à la fin de la rencontre, refusant de jeter de l’huile sur le feu.
L’impression que Rondo ne se donne pas à fond et n’en fait qu’à sa tête lorsqu’il est sur le terrain prédomine depuis déjà plusieurs semaines. On se souvient de l’échange houleux qui avait suivi une remontée de balle de Rondo contestée par Carlisle, lequel avait mené à une suspension d’un match en interne. Carlisle, qui n’a pas le caractère le plus facile à appréhender parmi les coaches de la ligue, refuse de mettre son joueur au pilori malgré quelques sous-entendus.
"Si Rajon a envie de jouer ? Ce n’est pas à moi de répondre à ça. Demandez-lui. La seule chose importante c'est que tout le monde doit montrer son meilleur visage pour que l'on s'en sorte".
[superquote pos="g"]"Je ne le ferais plus jouer. Il ne fait aucun effort". Charles Barkley.[/superquote]L’intéressé, qui ne s’est pas arrêté devant la presse après ce game 2 perdu contre le voisin texan, croyait-il qu’il débarquait en terrain conquis et qu’il aurait autant d’influence qu’à Boston ? Le style de jeu des Mavs et le CV des autres joueurs de l’effectif peuvent difficilement permettre à Rajon Rondo de jouer les alpha-dogs comme dans le Massachusetts. Charles Barkley, dans son style habituel, n'a pas ménagé l'ex-point guard de Kentucky après la rencontre.
"Si c'était moi le coach, je ne ferais plus jouer Rajon Rondo de toute cette série contre Houston. Il ne fait aucun effort. et ne s'engage pas. L'expérience n'a pas fonctionné. S'il agit comme ça, c'est qu'il est déjà concentré sur la prochaine free agency", a expliqué "Chuck" sur TNT.
A l’heure qu’il est, on ne voit pas bien comment Rondo pourrait encore porter le maillot de Dallas la saison prochaine, alors que plusieurs franchises en quête d’un meneur pour accélérer leur reconstruction viendront frapper à sa porte lorsque son contrat aura pris fin. On pense évidemment aux Knicks et aux Lakers, ces derniers ayant déjà mandaté Kobe Bryant pour une opération séduction durant l’été…  
Afficher les commentaires (55)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest