Rajon Rondo : « Nous sommes parmi les cinq équipes qui jouent le titre »

Rondo se dit prêt à assumer son statut de leader pour permettre à Boston de gagner un nouveau titre.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Rajon Rondo : « Nous sommes parmi les cinq équipes qui jouent le titre »
Pour de nombreux observateurs, les relations tendues entre Rajon Rondo et Ray Allen auraient provoqué le départ de ce dernier pour Miami. Après Doc Rivers, c'est au tour du meneur des Celtics de démentir cette rumeur auprès de Yahoo ! Sports.
« Les gens agissent comme si moi et Ray on ne s’entendait pas ou comme s’ils pensaient que ça faisait de moi quelqu’un de mauvais. Non, c’est juste la vie. Si vous pensez à votre job, tout le monde ne s’entend pas toujours avec son collègue de travail. Ça fait partie de la vie. Ce qui s’est passé avec Ray a pris d’importance. Nous avons échangé quelques mots mais il n’y a pas de quoi en faire un affaire aussi importante. »
Si les deux joueurs n'étaient certainement pas les meilleurs amis du monde, Rondo a tenu à préciser qu'il n'avait jamais voulu la tête de l'ancien Sonic.
« Il y a tellement de rumeurs qui disent que je voulais que Ray s’en aille. Pourquoi l’aurais-je voulu ? Ça n’a pas de sens. C’est le meilleur shooteur, donc pourquoi aurais-je voulu qu’il parte ? Les gens voient ce qu’ils veulent. Ils peuvent parler à Ray. Mais à ce jour, il a pris sa décision. Je ne sais pas quel est le motif de la décision, mais il l’a prise. Je ne pense pas que cela ait quelque chose à voir avec moi. »
Le départ d'Allen a marqué la fin d'une époque, celle du Big Three des Celtics. Cette saison marque le début d'une nouvelle ère et d'une lente transition en attendant les retraites de Paul Pierce et de Kevin Garnett. Jason Terry et Courtney Lee, arrivés cet été, parviendront-ils à faire oublier Jesus ? Seul l'avenir le dira. Le meneur des C's espère trouver rapidement l'alchimie avec les recrues estivales. Il a alors convié ses nouveaux coéquipiers à se joindre à lui pour s'entraîner à UCLA ces dernières semaines. Objectif ? Trouver les premiers automatismes avant la reprise officielle de l'entraînement.
« C’est un sport de tempo. Nous ne voulons pas que ce soit plus compliqué que cela. C’est juste du basket. J’essaie d’imprimer un rythme et d’avoir le bon timing avec J.T. et Courtney. C’est la raison pour laquelle je voulais travailler aussi tôt, pour être capable de savoir où ils sont quand je drive ligne de fond ou quand je suis au milieu, et où ils aiment recevoir le ballon. »
Si les Celtics espèrent rapidement trouver l'alchimie, c'est qu'ils affichent de grandes ambitions pour cette saison. Quatre ans après le dernier titre de la franchise, Rondo veut renouer avec le succès, dès cette année.
« Nous avons gagné un titre et c’est génial, mais je ne veux pas me dire que c’est acquis. Il me reste encore beaucoup de temps en NBA et j’ai du talent autour de moi. Tout le monde ne peut pas dire qu’il est candidat au titre chaque année. Avec le talent que j’ai à mes côtés aux Celtics, il est temps d’atteindre cet objectif. »
Jouer le titre ne sera pas une mince affaire face à la concurrence, mais pour RR, les Celtics sont toujours parmi les favoris.
« En étant réaliste, à l’heure actuelle, il y a seulement cinq équipes qui peuvent jouer le titre. Et nous sommes l’une de celles-ci. »
Pour rivaliser avec les grosses écuries, Boston devra pouvoir compter sur son meneur à son meilleur niveau. C'est désormais lui le patron sur le terrain et les futurs succès des C's dépendront de ses bonnes performances. Et même s'il n'a que 26 ans, il est plus que jamais prêt à porter son équipe.
« J’ai pris ce rôle de leader et d’ancien parce que je suis le meneur de jeu et que je connais les systèmes de Doc. A part Pierce, je suis le plus ancien ici. Je sais exactement ce que veut Doc, surtout pour moi et pour l’équipe. J’essaie de diriger l’équipe du mieux que je peux. »
Afficher les commentaires (30)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest