Rendons à Ricky Rubio le respect qu’il mérite

Ricky Rubio excelle depuis à peu près un mois et il méritait un petit focus sur ses performances actuelles avec les Minnesota Timberwolves.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article
Rendons à Ricky Rubio le respect qu’il mérite
La cote de Ricky Rubio auprès du public français est assez basse. Peut-être parce qu'il ne rentre pas un tir. Ou plus probablement parce qu'il est espagnol, ce qui ravive chez certains le goût amer de certaines défaites lors des compétitions internationales. Mais il n'y a pas que dans l'Hexagone que le meneur des Minnesota Timberwolves est critiqué. Il ne faisait pas l'unanimité au sein de sa propre franchise il y a encore quelques semaines. Comme chaque saison, ou presque, il était proche de faire ses valises le soir de la deadline. Les New York Knicks souhaitaient le récupérer tout en se séparant de Derrick Rose. Tom Thibodeau a finalement préféré conserver son joueur plutôt que de miser sur son ancien poulain. Bien lui en a pris.

Ricky Rubio déchaîné depuis trois semaines

Rubio est tout simplement excellent depuis le break du All-Star Weekend. Difficile de trouver un autre mot. Il cumule 15 points à 45% aux tirs et un très correct 39% à 3-pts, 5 rebonds et 12 passes sur les neuf derniers matches ! Il a même battu le record de la franchise avec 19 caviars distribués cette nuit contre Washington lors d'une victoire éclatante des Wolves. Le joueur de 26 ans a su hausser le rythme quand son équipe en avait besoin. Avec Karl-Anthony Towns gêné par des problèmes de fautes, il a dicté le tempo pour ne pas laisser les Wolves se faire dominer par les Wizards.
"J'étais juste content de pouvoir assister à une soirée historique. Je ne sais pas s'il y aura dans ma carrière un meilleur moment pour être bloqué sur le banc à cause des fautes. J'étais au premier rang pour assister à tous ses caviars. Il nous a presque fait gagner le match à lui tout seul", confiait KAT, décidément modeste vu sa performance de mammouth.
Ricky Rubio a conclu le premier quart avec 9 points et 10 passes afin de mettre son équipe sur les bons rails. Mais il n'y a pas que sur le banc que Towns s'est régalé. Revenu en jeu, le jeune intérieur a démonté en pièce la raquette des Wizards. Il a terminé avec 39 points. 10 de ses paniers avaient pour origine une offrande son meneur. Un véritable récital en tandem. Ce sont d'ailleurs ces deux joueurs qui ramènent peu à peu les Wolves à hauteur de la huitième place à l'Ouest. Minnesota a encore du chemin à parcourir (dixième avec presque quatre victoires d'écart avec les Denver Nuggets) mais les troupes de Thibodeau ont gagné 7 de leurs 10 derniers matches. Cela méritait bien un peu d'amour pour Rubio.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest