Les Kings « excités » par l’arrivée de Rudy Gay

Rudy Gay et les Sacramento Kings vivent déjà un mariage heureux. Les deux parties sont "excités" à l'idée de ce nouveau départ.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Les Kings « excités » par l’arrivée de Rudy Gay
Les Sacramento Kings n’étaient pas loin de déménager pour Seattle l’an passé, ne l’oublions pas. Les nouveaux propriétaires, sauveurs de la franchise en quelque sorte, s’en sont souvenus. Ils devaient donc se démarquer de leurs prédécesseurs par tous les moyens possibles. Dans ce genre de situation, les dirigeants sont toujours tentés de faire un trade « casse-croûte » pour récupérer une « star ». Rudy Gay, welcome to the new Sacramento Kings. Le shooteur fou des Toronto Raptors a été proposé à la moitié de la ligue, en vain. Pete D’Alessandro, ancien assistant de Masai Ujiri (à Denver) n’a pas hésité. Gay a beau prendre plus de 18 tirs par match pour seulement 38% de réussite, les Kings veulent croire en lui.
« Nous sommes excités à l’idée d’accueillir ces nouveaux joueurs. Avec Rudy, nous avons récupéré un scoreur confirmé », s’enthousiasme le dirigeant de Sactown.
Avec Isaiah Thomas Jr, Ben McLemore, Derrick Williams, DeMarcus Cousins et maintenant Rudy Gay, les Kings disposent d’un cinq majeur très, très offensif (sans compter la présence de Marcus Thornton et bientôt celle de Carl Landry sur le banc). Les cinq sont capables de faire la différence individuellement. Les cinq pensent d’abord à shooter avant de faire la passe. Les cinq sont-ils au courant qu’il n’y a qu’un seul ballon ? On peut s’attendre désormais à ce que les Kings gagnent des matches en inscrivant 130 points et en perdre d’autres en encaissant 140 pions, sans prolongations. Si Rudy Gay a été surpris « par le timing », il s’attendait à faire ses valises de Toronto. Le voici donc à Sacramento, où il a l’occasion de prendre un nouveau départ et de faire remonter sa cote au sein de la ligue.
« C’est un nouveau départ. Ils ont beaucoup de jeunes joueurs et je suis ravi d’être ici. Je suis excité de porter un nouveau maillot et de jouer pour une nouvelle organisation. »
Bien que talentueux, Gay n’est pas un franchise player. Il serait donc délicat de l’imaginer prendre le leadership d’une formation jeune. Surtout avec DeMarcus Cousins sur le parquet. A propos de terrain, les Kings envisagent de faire jouer leur nouvelle star au poste 4, afin d’offrir plus d’espaces en attaque. Pete D’Alessandro a notamment expliqué que Rudy Gay pourrait se sentir plus à l’aise au sein du système de Sacramento. Autrement dit, il aura moins le ballon entre les mains (ce qui est une bonne chose) et aura avant tout un rôle de finisseur qui lui convient mieux. A lui désormais de prouver qu’il est capable de relancer sa carrière et sa nouvelle franchise…
Afficher les commentaires (3)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest