Les Spurs tiennent encore bon à domicile contre OKC

Les San Antonio Spurs ont remporté une nouvelle victoire à domicile contre l'un de leurs concurrents les plus sérieux dans la Conférence Ouest. Le Thunder a sans doute compris cette nuit la différence de niveau.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Récap
Les Spurs tiennent encore bon à domicile contre OKC
En ouverture de la saison, OKC s'était imposé face à des Spurs encore loin de leur meilleure forme, notamment parce qu'il fallait intégrer LaMarcus Aldridge à un collectif qui n'avait plus l'habitude d'accueillir des poids lourds. Quatre mois plus tard, le rapport de force s'est inversé. San Antonio est en mode rouleau compresseur, surtout à la maison, et n'a plus à trembler devant qui que ce soit d'autre que Golden State. Le Thunder l'a compris cette nuit, en étant la 41e victime consécutive des Texans sur le parquet de l'AT&T Center. On connait les difficultés du groupe de Billy Donovan, incapable de réellement impliquer les éléments de son équipe qui ne se nomment pas Kevin Durant et Russell Westbrook. Ce qui fait que, lorsque les deux All-Stars sont maladroits comme cette nuit (11/25 pour KD, 5/16 pour Westbrook), la tâche est bien trop compliquée contre une formation comme les Spurs. Pourtant, les Texans n'étaient pas non plus dans une forme fantastique, notamment en termes d'adresse. Kawhi Leonard, modèle de régularité dans ce domaine cette saison, a pris 24 (!) shoots pour n'en mettre que 10 et inscrire 26 points. Chez les cadres, Tony Parker a fini à 0/4 et Danny Green à 1/10... Fort heureusement, LaMarcus Aldridge n'est pas le même joueur timoré et en quête de son rôle qu'au mois de novembre. L'ancien intérieur de Portland a lui été beaucoup plus fiable avec 24 points et 9 rebonds à 9/14. Une fois la mi-temps passée et le petit retard de quatre points comblé, les joueurs de Gregg Popovich ont bataillé pour imposer leur loi et fait comprendre au Thunder qu'il y avait encore un écart assez net entre les deux équipes en termes de sang froid et d'expérience. Les remplaçants comme David West ont fait leur job et incité les starters à rentrer leurs shoots au moment opportun. OKC a plutôt bien tenu et tout le monde n'est pas capable de faire douter les Spurs, qui détiennent désormais la troisième plus longue série de victoires à domicile de l'histoire de la NBA. Mais on se demande comment, même avec des stars de la trempe de Durant et Westbrook, des retrouvailles avec les Spurs pourraient leur être profitables une fois les playoffs venus...
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest