Serge Ibaka, le sauveur du Thunder ?

Après avoir été annoncé indisponible pour la suite des playoffs, Serge Ibaka est désormais susceptible de disputer le Game 3 entre le Thunder et les Spurs. Mais sa présence peut-elle vraiment tout changer ?

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Serge Ibaka, le sauveur du Thunder ?
Le Thunder d’Oklahoma City n’a évidemment pas la même allure sans Serge Ibaka. Encore plus face aux San Antonio Spurs, une franchise devenue la victime préférée de Kevin Durant et ses coéquipiers depuis l’exploit réalisé en 2012 (menés 0-2 en finale de Conférence, ils ont finalement remporté la série 4-2). Une nouvelle fois, le Thunder se retrouve dos au mur. Mais les données sont différentes. Les hommes de Scott Brooks sont privés de l’un de leur meilleur défenseur et de leur troisième option offensive en la personne de Serge Ibaka, et ce depuis le début de la série. Les Spurs en ont profité pour infliger deux leçons de basket consécutive à Oklahoma City. En cumulé, les Texans ont remporté les deux matches par 52 points d’écart. Un gouffre. Une différence de niveau entre les deux équipes que le seul Ibaka ne pourra pas combler en cas de retour précipité de sa blessure au mollet. Placé en « day-to-day » (suivi quotidien de sa blessure), l’Espagnol ne s’est toujours pas entraîné avec ses coéquipiers mais la rumeur de son retour pour le Game 3, ce soir, s’est déjà propagée. Un homme peut-il suffire à changer la tournure de la série ?
« J’entends partout que mon équipe a perdu parce j’étais absent. Ce n’est pas vrai. J’ai confiance en mes coéquipiers. Ils peuvent être meilleurs avec ou sans moi. Mon absence n’est pas une excuse. Les Spurs ont juste mieux joué au basket », résumait Serge Ibaka à USA Today.
La présence de Serge Ibaka est un plus indéniable, autant en attaque qu’en défense. Mais il est difficile d’imaginer le Thunder gagner 4 des 6 prochains matches face aux Spurs, même avec l’intérieur bondissant sur le terrain. En revanche, son retour aurait sans aucun doute un impact psychologique sur la jeune équipe d’Oklahoma City. Pour espérer créer l’exploit, les joueurs de Scott Brooks vont devoir se livrer dans la bataille avec un mental d’acier et une débauche d’énergie supérieure à l’accoutumée.
« C’est un effort individuel. Il faut se mettre dans la tête que l’on doit bloquer l’adversaire présent face à nous. Il faut avoir l’envie de prendre l’avantage sur chaque duel », prévient Kendrick Perkins.
Les Spurs jouent mieux que le Thunder depuis le début des playoffs. Mais il arrive parfois que l’équipe qui gagne soit celle qui joue le plus dur. Et le retour de Serge Ibaka – s’il rejoue vraiment, ce qui est loin d’être acquis – pourrait redonner un élan de hargne à ses coéquipiers. Mais de là à éliminer San Antonio, c’est une autre histoire…
Afficher les commentaires (8)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest