Shaquille O’Neal : « Je ne vois personne battre Cleveland »

Confiant quant aux chances des Knicks, Shaquille O'Neal ne voit toutefois pas New York capable de rivaliser avec les Cleveland Cavaliers qu'il place en favori à l'Est pour la saison à venir.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Shaquille O’Neal : « Je ne vois personne battre Cleveland »
Interrogé par le New York Daily News sur les chances des Knicks pour la saison à venir, Shaquille O'Neal s'est surtout attardé sur la situation des Cavaliers. Et s'il estime que Phil Jackson sera en mesure de remporter son pari en relançant la franchise de Big Apple, il estime aujourd'hui qu'aucune franchise à l'Est ne sera en mesure de rivaliser avec Cleveland, renforcé cet été par le retour de LeBron James et qui enregistrera bientôt l'arrivée de Kevin Love.
« Les Knicks devraient être meilleurs mais je ne vois personne battre Cleveland. Si tout va bien, je ne vois personne à l’Est les battre en playoffs. LeBron est le meilleur joueur du monde et il change n’importe quelle équipe. Et maintenant, il fait à nouveau partie d’un ‘Big Three’ », a confié le Shaq. « Vous avez Kevin Love qui tourne à 25 points et 15 rebonds de moyenne, Kyrie Irving qui est devenu All-Star et LeBron qui le All-Star le plus collectif de la ligue. C’est alléchant. »
Confiant quant aux futurs succès des Cavs, l'ancien pivot, passé par l'Ohio lors de la saison 2009-2010, se montre en revanche plus sceptique sur la capacité de David Blatt à effectuer le grand saut vers la NBA.
« Il y a beaucoup de talent à gérer dans cette équipe et ce n’est pas l’Europe, c’est la NBA. Cela fait une grande différence. Mais de ce que j’ai pu voir, il n’y a pas d’équipe aussi forte à l’Est. »
Au sein d'une Conférence Est où les Cavaliers feront cette année figure de favori, Shaquille O'Neal estime que les Knicks seront toutefois en mesure de défendre leurs chances grâce à la prolongation de Carmelo Anthony et l'arrivée de Derek Fisher sur le banc new-yorkais.
« Phil a prolongé Carmelo, changé son meneur de jeu et signé Derek Fisher qui connaît l’attaque en triangle. J’adore Fisher, c’est un bon ami à moi et il est très respecté dans la ligue. Mais il doit faire comprendre, faire respecter et faire aimer l’attaque en triangle. Carmelo et les autres vont devoir y adhérer. »
Une attaque en triangle qui a déjà fait ses preuves par le passé et que Melo et les siens vont devoir rapidement maîtriser s'ils veulent retrouver la postseason après une saison décevante au terme de laquelle ils ont échoué à une marche de la huitième place qualificative pour les playoffs.
« Lors de mes premiers mois avec les Lakers, je détestais l’attaque en triangle. Mais une fois que nous nous y sommes adaptés, nous avons décollé. Tout reposera sur les épaules de Carmelo. Quand vous êtes une superstar, la pression est sur vos épaules. Relèvera-t-il ce challenge pour ramener New York vers les sommets ? Nous verrons. Ils sont en tout cas assez bons pour viser une place en playoffs à l’Est. »
Afficher les commentaires (14)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest