Tony Parker, une classe d’écart

On attendait un match dans le match haletant entre Tony Parker et Damian Lillard. Le meneur des Spurs a rapidement montré qu'il possédait encore une longueur d'avance sur son jeune rival.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Tony Parker, une classe d’écart
Tony Parker a voulu montrer à Damian Lillard "qui c'est Raoul". Le meneur des Spurs a éparpillé son jeune homologue des Blazers façon puzzle à la manière des Tontons Flingueurs cette nuit. Encore euphorique de son coup de génie du week-end dernier contre Houston, le petit phénomène de Portland n'a pas vu le jour dans un match-up qui pourrait bien décider du sort de cette série. On pensait San Antonio, et donc TP, un peu plus émoussés car ayant disputé un match de plus, ça ne s'est pas vu du tout dans ce game 1. Lillard (17 pts quand même mais à 6/15 et avec 6 turnovers) n'a pas réussi à compenser ses lacunes défensives habituelles par son exceptionnelle habileté en attaque. C'est bien le Français, déchaîné dès les premières minutes du match, qui a fait sa loi avec un sens de la finition meurtrier (33 points et 9 passes à 13/24) à et une utilisation du pick and roll avec Tim Duncan absolument indéfendable pour la troupe de Terry Stotts. 13 points dans le premier quart-temps, 4 dans le second (où Popovich a beaucoup fait tourner), 10 dans le 3e avec un spin move parfait sur Mo Williams et 6 dans le dernier qu'il n'a évidemment pas disputé en entier vu l'écart au tableau d'affichage. TP s'est promené et a transformé le pauvre Lillard en plot sur la plupart de ses drives gagnants. Une expérience douloureuse mais formatrice pour le héros du game 6 face aux Rockets. Au lendemain de la superbe prestation de Chris Paul contre Oklahoma City, Tony Parker a lui aussi tenu à rappeler qu'il était un candidat crédible au titre officieux de meilleur meneur de la ligue. La veille, il avait pris le soin de caresser Damian Lillard dans le sens du poil en déclarant que le néo-All Star était d'ores et déjà l'un des 5 meilleurs point guards de la ligue. Si on peut s'accorder sur ce fait, on peut aussi affirmer qu'il y a pour le moment encore une classe d'écart entre les deux hommes...

Les highlights de Tony Parker lors du Game 1

[youtube hd="1"]https://www.youtube.com/watch?v=A4KjBnfHPBw[/youtube] En bonus, l'une des scènes culte des Tontons Flingueurs où l'on comprend qui c'est Raoul... [youtube hd="0"]https://www.youtube.com/watch?v=T9hDBtX7t8s[/youtube]
Afficher les commentaires (24)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest