Top 10 des free agents encore disponibles

Les superstars de la ligue ont pris leurs décisions, mais il reste encore de bons free agents sur le marché. Revue des 10 meilleurs joueurs disponibles.

Damien Da SilvaPar Damien Da Silva | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Top 10 des free agents encore disponibles
LeBron James et Carmelo Anthony ont rendu leurs verdicts il y a quelques jours désormais. Après l'annonce du choix de LBJ, la plupart des free agents de renoms se sont décidés, on pense notamment à Pau Gasol ou encore Lance Stephenson. Après 3 semaines de free agency, quels sont les joueurs encore disponibles et susceptibles de faire la différence au sein d'une franchise ? Revue de notre top 10 des free agents encore sans contrat.

#1 - Eric Bledsoe - Restricted free agent

Eric Bledsoe pourrait devenir l'attraction des jours à venir. En effet, le meneur des Phoenix Suns serait en désaccord avec sa franchise au sujet de sa prolongation. Le joueur souhaite un contrat max de 80 millions de dollars sur 5 ans alors que les Suns lui proposeraient 48 millions sur 4 ans. Un accord devrait être compliqué à trouver entre les deux parties et depuis quelques jours les rumeurs d'un sign & trade se font persistantes. Après une saison digne d'un All Star (17,7 points, 5,5 passes décisives, 4,7 rebonds), Eric Bledsoe pourrait intéressé de nombreuses franchises, les Los Angeles Lakers et les Houston Rockets seraient notamment intéressés par le profil du joueur. Néanmoins, les dirigeants des Suns ont toujours clamé leur volonté de conserver le meneur de 24 ans, ils ont toujours expliqué qu'ils s'aligneraient sur les propositions des autres franchises. Pour couvrir leurs arrières, les Suns ont d'ores et déjà engagé Isaiah Thomas, même si les deux meneurs n'ont pas le même profil, l'ancien des Sacramento Kings est une bonne solution de repli à un prix moindre. Alors est-ce que les Suns vont plier devant les exigences salariales d'Eric Bledsoe ou alors vont-ils le laisser partir ? Au vu de la valeur de "Mini-LeBron" sur le marché, un sign & trade pourrait être une option viable pour les Suns. Néanmoins, les dirigeants de la franchise de l'Arizona ont la main sur le joueur, ils ont l'avantage. La seule équipe capable (actuellement) de lui offrir un contrat max, les Philadelphia Sixers, ne semble pas très intéressés par le joueur. Avec ses nombreux problèmes physiques, Bledsoe ne peut pas prendre le risque de refuser un contrat sur plusieurs années (car sinon il pourrait accepter la qualifiyng offer et se retrouver agent libre la saison prochaine).

#2 - Greg Monroe - Restricted free agent

À l'image de Bledsoe, Greg Monroe serait ardemment convoité s'il n'était pas restricted free agent. À l'image des Suns, les dirigeants des Detroit Pistons ont toujours affirmé qu'ils s'aligneraient sur les propositions des autres franchises, de quoi refroidir les ardeurs de l'ensemble de la ligue. Stan Van Gundy, le président/coach des Pistons a toujours clamé sa volonté de conserver son ailier fort. En effet, le joueur de 24 ans a le potentiel pour rapidement devenir All Star, ses qualités offensives sont notamment impressionnantes. Néanmoins, son association avec Josh Smith et Andre Drummond a montré ses limites l'an dernier, les trois joueurs se marchent littéralement dessus dans la raquette et la défense des Pistons est parfois complétement à la rue. Les dirigeants de la franchise lui auraient soumis une offre de 12 millions par saison, pas vraiment de quoi contenter un joueur qui pense - lui aussi - mériter un contrat max. Pour compliquer un peu plus la situation, d’après Zach Lowe de Grantland, les représentants de Greg Monroe auraient menacé les Pistons. En effet, Monroe serait prêt à accepter la qualifying offer si l'équipe n'échange pas Josh Smith. Une position délicate pour Van Gundy qui doit gérer les problèmes engendrés par leur dernière saison. Encore une fois, les Pistons ont toujours la main sur le joueur mais la situation traine en longueur et cela pourrait se retourner contre eux. Car à l'inverse de Bledsoe, Greg Monroe n'a jamais eu de problèmes physiques, il pourrait accepter la qualifying offer d'une saison pour se retrouver free agent dans un an. Et dans ce cas là, les Pistons pourraient bien lui dire adieu.

#3 - Shawn Marion - Unrestricted free agent

À partir de maintenant, on serait presque tenté de dire que les places seront interchangeables selon les besoins des franchises. Néanmoins, Shawn Marion reste une valeur sûre et il a prouvé l'an dernier avec les Dallas Mavericks qu'il était toujours en forme. La saison dernière, il compilait tout de même 10,4 points et 6,5 rebonds en moyenne et il s'est montré à la hauteur lors des derniers playoffs. Alors que Shawn Marion était l'une des priorités des Mavs, l'arrivée de Chandler Parsons a bouleversé les plans de Mark Cuban et Matrix ne va pas rempiler avec la franchise texane. Plus concerné par son nouveau rôle de père que par la free agency, le joueur de 36 ans préfère prendre son temps pour étudier ses - nombreuses - options. Il devrait, dans les jours à venir, rejoindre une équipe prétendante au titre et il pourrait se montrer très précieux dans un rôle en sortie de banc.

#4 - Andray Blatche - Unrestricted free agent

Par son poste et son apport sur le terrain, Andray Blatche est un free agent convoité. De nombreuses franchises au sein de la ligue sont à la recherche d'un big men en sortie de banc et son passage aux Brooklyn Nets a montré de quoi il était capable. Alors bien sûr, Blatche n'est pas un grand défenseur, son passif ne plaide pas en sa faveur. Mais il apporte énormément d'énergie en sortie de banc et il se montre redoutable en attaque, l'an dernier avec les Nets, il tournait tout de même à 11,2 points et 5,3 rebonds en 22 minutes de moyenne. Pour quelques millions par an, Andray Blatche reste une bonne recrue pour l'ensemble des franchises NBA.

#5 - Ray Allen - Unrestricted free agent

L'avenir de Ray Allen est encore incertain et pourtant ses options sont connues de tous : la retraite ou les Cleveland Cavaliers. Il y a plusieurs semaines, l'ancien joueur des Boston Celtics avait avoué qu'il aimerait bien continuer à jouer avec LeBron James. Cela tombe bien, LBJ lui aussi souhaite évoluer aux cotés de "Jesus". Depuis l’annonce du retour du King aux Cavs (et les signatures de Mike Miller et James Jones), les rumeurs de l'arrivée d'Allen dans l'Ohio se sont bien sûr intensifiées. Aujourd'hui, Ray Allen fête ses 39 ans et il ne devrait pas tarder à prendre une décision (même s'il est loin d'être pressé). En tout cas, sur le parquet il a démontré qu'il pouvait encore se montrer précieux. Avec le Miami Heat lors des derniers playoffs, il tournait à 9,3 points à environ 40% à 3 points. Avec un comportement exemplaire et une éthique de travail formidable, il pourrait effectuer une dernière pige avec les Cavs avant de tirer sa révérence.

#6 - Evan Turner - Unrestricted free agent

Evan Turner est sûrement le grand perdant de cette free agency. Sa cote a totalement chuté depuis son passage aux Indiana Pacers et ses derniers playoffs catastrophiques. Pourtant, l'arrière a du potentiel notamment en attaque, il a prouvé lors de sa dernière année avec les Philadelphia Sixers qu'il pouvait apporter du scoring (17,4 points de moyenne avant son trade). Shooteur peu fiable et plutôt individualiste, il reste un joueur polyvalent et surtout l'un des free agents les plus talentueux sur le marché. L'ancien #2 pick de la draft 2010 va sûrement devoir accepter un contrat minimum pour rebondir, il va devoir montrer qu'il est capable de rebondir après son échec aux Pacers. Evan Turner pourrait être l'une des bonnes pioches de cette free agency, son salaire ne sera pas élevé et il pourrait s'avérer une excellente addition. Le risque est proche du néant et les retombées pourraient être intéressantes, une affaire à saisir.

#7 - Jameer Nelson - Unrestricted free agent

Coupé par le Orlando Magic il y a quelques semaines, Jameer Nelson va ouvrir un nouveau chapitre de sa carrière. Après 10 saisons avec le Magic, il va découvrir pour la premiére fois une autre franchise. Et surtout, il va découvrir un nouveau rôle. En effet, le meneur de 32 ans ne devrait plus être titulaire au sein de sa prochaine formation, il devrait se muer en 6ème homme. Encore capable de compiler 12 points et 7 passes décisives sur une saison, Jameer Nelson pourrait être un excellent back-up au sein de la plupart des franchises NBA. Pour le minimum, il sera sans contestation un bonne recrue. Son cas serait notamment suivi par les New Orleans Pelicans afin de seconder Jrue Holiday à la mène. Jameer Nelson devrait rapidement trouver preneur, il est l'un des meilleurs meneurs encore disponibles.

#8 - Mo Williams - Unrestricted free agent

Un autre de ses meneurs encore disponibles. Mo Williams vient de réaliser une bonne saison en sortie de banc avec les Portland Trailblazers et il serait, lui aussi, un bon back-up dans la plupart des franchises. Pour rappel, il compilait encore l'an dernier 9,7 points, 4,3 passes décisives de moyenne. Le joueur a fait une croix sur sa dernière année de contrat à 2,7 millions et il serait à la recherche d'un accord sur plusieurs saisons afin d'assurer son avenir au sein de la ligue. Le meneur de 31 ans serait actuellement dans le viseur des Dallas Mavericks. Depuis plusieurs saisons, la formation texane souhaite enrôler le joueur et Mark Cuban devrait soumettre une proposition à Mo Williams dans les jours à venir. L’intérêt est mutuel et si l'offre est à la hauteur de ses attentes, Mo Williams devrait rejoindre les Mavs. Dans le cas contraire, il devrait tout de même rapidement trouver son bonheur.

#9/10 - Greg Oden / Andrew Bynum - Unrestricted free agent

Nous n'avons pas réussi à départager ces deux joueurs. Greg Oden et Andrew Bynum présentent les mêmes risques mais aussi les mêmes promesses : celles d'un pivot limité physiquement mais avec un potentiel immense. À l'instar d'Evan Turner, le risque est quasi-nul pour les franchises avec ses deux joueurs. Ils s'engageront pour le minimum et ils peuvent devenir un excellent coup. Néanmoins, les deux cas sont tout de même différents. D'un coté, il y a Greg Oden, il a réussi sa saison. Alors oui bien sûr il n'a pas eu un impact important sur les performances du Miami Heat mais c'est la premiére fois qu'il n'est pas stoppé par une blessure. L'ancien pivot des Portland Trailblazers se sent désormais en forme et il souhaite obtenir plus de temps de jeu. S'il reste en bonne santé, il devrait trouver une équipe assez rapidement. De l'autre coté, la situation d'Andrew Bynum est bien plus compliquée. L'ancien joueur des Los Angeles Lakers a lamentablement échoué lors de ses passages aux Cavs et aux Pacers, il a une nouvelle fois été lâché par ses genoux. Le pivot 26 ans pourrait faire une croix sur la saison à venir afin de se rétablir totalement et revenir enfin au plus haut niveau. Phil Jackson, le président des New York Knicks, serait notamment prêt à prendre le risque si Bynum est de retour en forme...mais dans un an. Les deux joueurs ne représenteront que des paris pour leurs futurs franchises mais ils pourraient être des joueurs capables de transformer une formation s'ils ne rechutent pas. Dans le cas contraire, ils rejoindront la liste des joueurs avec un énorme potentiel mais avec un physique trop fragile. Ils auraient pu être mentionnés : Ramon Sessions, Al Farouq-Aminu, Francisco Garcia, Jordan Hamilton, Elton Brand, Emeka Okafor, Mike Scott.  
Afficher les commentaires (12)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest