Top-15 : Quelle franchise possède les meilleurs jeunes joueurs ?

Top-15 : Quelle franchise possède les meilleurs jeunes joueurs ?

De nombreuses équipes présentent des projets de reconstruction très intéressants mais lesquels sont les plus prometteurs ?

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Analyse
Préc.1 / 3Suiv.

On a vu des fans des Rockets et du Thunder s’écharper sur les réseaux sociaux afin de déterminer laquelle des deux franchises pouvait compter sur le meilleur jeune noyau dur, ou au moins le plus prometteur. Attention spoiler : aucune des deux équipes ne gagneront un titre dans les 7 ans à venir. Blague à part, la question est intéressante et on s’est penché sur le sujet. On a donc essayé de mettre sur pied un top-15 des jeunes projets en NBA.

Quelques règles :

- Un super talent, c’est mieux que plusieurs futurs All-Stars. C’est très souvent comme ça que ça marche. Surtout quand il s’agit d’aller au bout en NBA. 90% des équipes sacrées championnes comptaient dans leurs rangs l’un des cinq ou dix meilleurs joueurs de la ligue. Encore faut-il donc savoir quels sont les jeunes amenés à intégrer un jour ce gratin.

- Par jeune joueur, on retient uniquement ceux qui auront moins de 25 ans au moment du coup d’envoi de la saison.

- L’âge ne fait pas tout. Plus jeune signifie parfois plus de potentiel encore inexploité mais ça ne fait pas forcément la différence.

- La personnalité des joueurs est prise est compte. Du moins la perception que l’on a de leur personnalité. Parce que leur caractère aura forcément des conséquences sur l’évolution de leur carrière.

- Le fit ! Avoir 10 jeunes, c’est super. Mais s’ils évoluent tous au même poste, ça ne sert à rien.

- On regarde les Accomplissements jusqu’à présent. Ben oui, ça a forcément un peu pesé. Si une équipe a déjà gagné, c’est bon signe.

- Le staff et l’encadrement, ça compte. On a déjà vu plein de talents qui ne se sont pas développés parce qu’ils étaient dans le mauvais environnement.

15. Charlotte Hornets

Young Nucleus : LaMelo Ball (21 ans*), PJ Washington (24 ans*), James Bouknight (22 ans*), Mark Williams (20 ans), Kai Jones (21 ans), Jalen McDaniels (24 ans).

LaMelo Ball fait kiffer mais l’ensemble du noyau dur reste léger pour vraiment prétendre à un futur brillant.

14. Portland Trail Blazers

Young Nucleus : Anfernee Simons (23 ans), Shaedon Sharpe (19 ans), Nassir Little (22 ans), Keon Johnson (20 ans).

C’est plus fort qu’il n’y paraît. En espérant que Shaedon Sharpe puisse confirmer tout le potentiel qu’on lui prête. Et dans ce cas-là, bonjour les dégâts.

13. Indiana Pacers

Young Nucleus : Tyrese Haliburton (22 ans), Bennedict Mathurin (20 ans), Jalen Smith (22 ans).

Il faut voir ce que peut donner le backcourt Haliburton-Mathurin mais franchement ça claque sur le papier.

12. Toronto Raptors

Young Nucleus : Gary Trent Jr (23 ans), Scottie Barnes (21 ans), Precious Achiuwa (22 ans), Malachi Flynn (24 ans), Dalano Banton (22 ans), Justin Champagnie (21 ans).

Les Raptors se sentent souvent sous-estimés et c’est vrai que leur jeune noyau dur n’est pas souvent mis en avant malgré des profils très intéressants. C’est juste qu’il y a peut-être encore plus fort devant. Ou pas d’ailleurs.

11. Orlando Magic

Young Nucleus : Markelle Fultz (24 ans), Paolo Banchero (19 ans), Wendell Carter Jr (23 ans), Mo Bamba (24 ans), Jalen Suggs (21 ans), Cole Anthony (22 ans), Franz Wagner (20 ans), Chuma Okeke (23 ans).

Ça fait du monde n’empêche ! Le Magic s’est planté année après année mais les talents s’accumulent. Il manquait peut-être la locomotive capable de faire remonter la franchise. Paolo Banchero, premier de la dernière draft, a la tête de l’emploi.

Lire la suite
Préc.1 / 3Suiv.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest