Quel(s) joueur(s) des Raptors ont le plus de chances d’être transféré(s) ?

Quel(s) joueur(s) des Raptors ont le plus de chances d’être transféré(s) ?

Les Toronto Raptors sont susceptibles de se séparer de certains cadres en cours de saison. Mais lesquels ?

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

La deadline NBA de février est un carrefour pour la plupart des franchises. Elles arrivent à mi-saison et sont censées en savoir un peu plus sur leurs réelles prétentions pour les prochains mois. Celles, très bien placées, qui jouent le titre restent à l’affût pour se renforcer, le plus souvent sans prendre trop de risques et en attendant le plus souvent le marché des buyouts. Les équipes « one piece away » ont tendance à se montrer plus agressives, tout comme celles qui luttent pour les playoffs. Puis viennent enfin les autres. Celles qui ont compris qu’elles n’auraient rien à gagner en avril et hésitent donc à sortir le tank. Les Toronto Raptors vont devoir décider de la voie à prendre.

La formation canadienne est onzième à l’Est avec 21 victoires et 27 défaites. Elle peut encore prétendre au play-in, et donc aux playoffs, puisque son effectif est suffisamment talentueux pour rivaliser avec les Chicago Bulls, les Atlanta Hawks ou même des Indiana Pacers en perdition en l’absence de Tyrese Haliburton.

Toronto peut essayer de se renforcer, histoire de maximiser ses chances de se hisser dans le top-8 de la Conférence Est pour la neuvième fois en dix ans. Ou alors les dirigeants peuvent choisir d’entamer une nouvelle période de transition en se séparant d’un ou deux joueurs majeurs de la rotation. La solution la plus extrême consiste à tout casser en repartant de zéro autour de Scottie Barnes et de tours de draft, façon Oklahoma City Thunder. Ça paraît tout de même moins probable.

Parmi les joueurs susceptibles d’être transférés, Fred VanVleet et Gary Trent Jr arrivent en tête. Déjà parce qu’ils sont moins indispensables que d’autres dans le projet futurs et ensuite parce qu’ils disposent chacun d’une option pour la saison prochaine et seront donc potentiellement free agents en juillet 2023.

VanVleet n’est pas taillé pour être une première ou une deuxième option – il manque de régularité – mais ses qualités peuvent justement séduire des candidats aux playoffs. Les Raptors réclameront sans doute au moins un tour de draft ou un « jeune talent », la définition étant toujours assez spécial. Son contrat et ses difficultés cette saison font baisser sa valeur mais il y aura des candidats. Trent Jr est moins fort que ce que les supporters canadiens aiment le penser mais ça reste un scoreur de qualité avec du potentiel. Il est peut-être encore plus susceptible de rapporter un premier tour.

OG Anunoby et Pascal Siakam sont les faux intouchables. Ce qui signifie que les Raptors ne les transféreront qu’en cas d’offre vraiment alléchante. Ils auraient déjà refusé trois picks pour Anunoby. Siakam vaut même encore plus. Il faudra un package Donovan Mitchell-ien pour chercher le Camerounais et peut-être un petit peu moins pour son coéquipier. Barnes est le vrai intouchable de l’équipe.

Pronostic : VanVleet et Trent Jr transféré, des négociations mais pas de décisions concernant Anunoby et Siakam… en attendant cet été.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest