Trois ligaments croisés et l’année Covid : Jelani Williams est un monstre de courage

Jelani Williams a fait ses débuts en NCAA après... 1795 jours d'attente et de terribles coups du sort. Eloge de la persévérance.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / NCAA
Trois ligaments croisés et l’année Covid : Jelani Williams est un monstre de courage

Si vous pensez être la personne la plus persévérante qui soit en matière de sport, vous n'avez jamais entendu parler de Jelani Williams. le joueur de la fac de Penn. Son histoire vient d'être racontée par ESPN dans un article cette semaine, alors qu'il a disputé les premières minutes de sa carrière universitaire après 1 795 jours d'attente, à 23 ans et après de terribles coups du sort.

Williams est senior en Ivy League et a inscrit 7 points devant son public, en retenant ses larmes devant ce qui est pour lui un exploit. Il faut bien se rendre compte que le garçon s'est relevé de trois ruptures des ligaments croisés et d'une saison blanche à cause du Covid...

Sa famille a fait le déplacement depuis Washington pour le voir enfin débuter, après cette invraisemblable série de malheurs. En décembre 2016, alors qu'il évoluait encore en high school mais avait signé pour la fac de Penn, le premier revers est survenu : lors d'un tournoi estival, le ligament croisé antérieur de son genou gauche lâche. Après un an de rééducation et alors qu'il préparait son retour, Jelani Williams s'effondre lors d'un pick up game en juillet 2018 : rupture du ligament croisé antérieur du genou droit.

Commencent alors les crises d'angoisse et la dépression. On ne parlera jamais assez de la force mentale qu'il faut pour se relever d'une blessure qui vous éloigne des terrains pendant un an. Imaginez donc ce que c'est de se relever de deux graves blessures consécutives. Ou de trois...

10 des pires trades de l'histoire de la NBA

Après une nouvelle année sans jouer, Williams est prêt à tout casser pour sa saison junior. En mai 2019, lors d'une séance d'entraînement, il sent un craquement dans son genou droit et comprend immédiatement ce qui vient de se passer.

Plus prudent, mieux préparé psychologiquement, Jelani Williams a pris son mal en patience et enfin été en mesure d'être sur la ligne de départ de la saison de son équipe. Cinq après son arrivée dans le monde universitaire et alors qu'il lui reste deux années d'éligibilité qu'il sera obligé d'effectuer dans un autre établissement,

Bien évidemment, il compte jouer ces deux saisons à fond, pour rattraper le temps perdu. Nul doute que quoi qu'il lui arrive, Jelani Williams se relèvera à nouveau s'il le faut.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest