Trop peu de coaches blacks en NCAA ?

Kevin Ollie n'est que le second coach afro-américain à atteindre le Final Four depuis 15 ans. Une anomalie.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / NCAA
Trop peu de coaches blacks en NCAA ?
Alors que UConn va défier Florida dans le Final Four du Tournoi NCAA cette nuit, Kevin Ollie, le coach des Huskies a mis sur la table un sujet un peu brûlant. Pourquoi les meilleurs facs américaines, du moins celles qui sont amenées à disputer régulièrement les derniers rounds de la March Madness, ne font elles pas plus confiance à des coaches afro-américains ? Sur les 15 dernières années, seules deux équipes  entraînées par des techniciens blacks au sein des 7 plus grosses conférences ont participé au Final Four : Georgetown, avec John Thompson III, et UConn cette année avec Kevin Ollie.
"C'est clairement un problème. Vous savez, on ne se voit pas comme des coaches afro-américains, mais comme des coaches tout simplement; Notre compétence n'a rien à voir avec notre couleur de peau et il faut être jugé sur ce que l'on produit. Sur comment on prépare les jeunes à être compétitifs et à être prêts dans leur vie de tous les jours.  Mais il va falloir se pencher sur le sujet et espérer que des Afro-Américains aient la possibilité de mener à bien des programmes réputés. C'est mon devoir d'être un modèle dans ce sens, pour que des enfants aient envie de suivre le même chemin que John Thompson, Nolan Richardson ou moi-même".
Tenu en haute estime après son respectable parcours en tant que joueur, Ollie a toutes les chances d'atterrir en NBA à l'avenir. On se rappelle par exemple que Kevin Durant avait expliqué que le "professionnalisme et le leadership de Ollie avait transformé Oklahoma City".

Afficher les commentaires (8)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest