Victor Oladipo a décidé de parier sur lui-même en re-signant au Heat

Si Victor Oladipo a décidé de re-signer au Miami Heat, c'est avant tout pour tenter de s’imposer comme un joueur de premier plan à nouveau.

Benjamin MoubechePar Benjamin Moubeche  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article
Victor Oladipo a décidé de parier sur lui-même en re-signant au Heat

All-Star, All-Defensive First Team et All-NBA Third Team il y a quatre ans, c'est comme s’il y avait eu plusieurs Victor Oladipo. L’arrière, opéré au genou à deux reprises, est passé par des saisons particulièrement difficiles depuis cette époque. Mais après s’être partiellement relancé avec le Miami Heat, il a décidé de parier sur lui-même.

L’ex-star des Pacers n’a disputé, en moyenne, que 24 matches par an sur les quatre dernières saisons. Joueur de premier plan dans ses belles années, sa condition physique l’a relégué au second depuis un moment déjà. Seulement, une fois arrivé en playoffs cette année, il a subitement retrouvé une part de lui-même que beaucoup avaient oubliée. Pour la première fois depuis longtemps, on a pu entrapercevoir l’ancien Victor Oladipo.

Lui qui n’était pas attendu en postseason, après huit matches de régulière, s’est finalement imposé dans la rotation très sélective d’Erik Spoelstra. Brillant par ses efforts défensifs sur James Harden et Trae Young, il a gagné la confiance de son coach en un temps record. Il a fini par disputer 15 rencontres dans cette campagne, contribuant grandement au run du Heat jusqu’en finales de conférence avec ses 24,5 minutes de moyenne.

Alors que beaucoup le voyaient partir après avoir fait remonter sa cote, l’arrière a préféré rester à Miami. À 30 ans, il a accepté un contrat de 18 millions de dollars pour continuer à se montrer en Floride.

"J’ai l’impression que c’était le meilleur deal pour moi. Beaucoup des gens semblaient ne plus avoir confiance en moi [à cause de mes blessures]. Donc je pense que revenir ici et jouer avec le Heat était la meilleure option pour moi", a-t-il assuré en conférence de presse.

Avec cette équipe, Victor Oladipo sait qu’il a une véritable chance de remporter un titre dans un futur proche. Peut-être même l’année prochaine. Depuis l’arrivée de Jimmy Butler, le collectif a déjà atteint les Finales NBA en 2020. Il n’en était qu’à une victoire cette année. L’arrière a conscience que cette saison pourrait être sa meilleure occasion d’obtenir une bague et, comme tout compétiteur, cette perspective le motive particulièrement.

"J’ai senti que nous avions une très grande opportunité d’atteindre les Finales l’année dernière, et c’est l’objectif cette année. Nous voulons y arriver et les remporter. Donc je suis content de pouvoir faire partie de cette aventure", a témoigné le joueur.

Au-delà de la possibilité de gagner un titre, s’illustrer une nouvelle année dans un groupe compétitif est le meilleur moyen de redorer son blason. C’est justement l’une des raisons pour lesquelles il s’est réengagé à Miami. Oladipo parie sur lui-même, dans l’espoir de reprendre sa place dans la ligue.

Alors qu’il devait initialement signer un contrat d’un an pour 11 millions de dollars, lui et son équipe se sont finalement mis d’accord sur un deal plus long, mais moins lucratif. Un arrangement qui avantage le Heat financièrement, mais qui convient aussi à Oladipo.

Le joueur dispose en effet d’une option sur la deuxième année. S’il se blesse, cette option sera son filet de sécurité. S’il reste en forme et réalise une belle saison, il pourra la décliner pour négocier un plus gros salaire à l’été 2023. C’est donc une manière intelligente de parier sur lui-même et sur sa réussite.

"Je pense sincèrement que je peux être meilleur que ce que j’étais (aux Pacers). Cela peut sembler fou à tout le monde, mais je préfère avoir cette mentalité. Je peux accepter les résultats derrière parce que je vais me pousser à me dépasser. Je pense que mon plus grand objectif est de montrer à tout le monde que je suis en bonne santé et que je peux jouer toute une année, mais aussi de montrer à tout le monde que je suis l’un des meilleurs joueurs de cette ligue", a affirmé Oladipo, confiant.

Meilleur que le joueur qu’il était à Indiana ? Difficile de l’imaginer progresser à ce point à 30 ans. Revenir à son niveau de l’époque serait déjà un franc succès. Mais rien n’est impossible en NBA, certains nous ont même plus surpris que cela. C’est en tout cas ce que pense Victor Oladipo, de qui il faut attendre une belle saison en 2022-2023. Les dés sont jetés.

Le Heat prépare une offensive pour Donovan Mitchell !

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest